14-Juillet: Pas moins de 86.000 policiers et gendarmes mobilisés en France

SECURITE Bals et manifestations populaires seront surveillés, ainsi que les zones touristiques « à forte fréquentation »...

20 Minutes avec AFP

— 

Des blindés sur les Champs-Elysées à l'occasion du défilé du 14 juillet 2016.

Des blindés sur les Champs-Elysées à l'occasion du défilé du 14 juillet 2016. — DOMINIQUE FAGET / AFP

Leur mission, assurer la sécurité des Français et des touristes participant aux festivités. Près de 86.000 policiers et gendarmes, ainsi que 7.000 militaires de l’opération Sentinelle et 44.000 sapeurs-pompiers, seront mobilisés les 13 et 14 juillet.

Bals et manifestations populaires seront surveillés, ainsi que les zones touristiques « à forte fréquentation », précise un communiqué du ministère de l’Intérieur, avec une « attention particulière » portée aux gares et aéroports.

Le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb a également demandé aux préfets d’évaluer les menaces pouvant peser contre les « grands événements de la période estivale », afin de déployer des mesures adaptées, notamment le cas échéant des « dispositifs anti-intrusions et de filtrage ».

Pas moins de 1.000 policiers et gendarmes dans la capitale

A Paris, près de 11.000 policiers et gendarmes seront mobilisés pour les traditionnelles festivités, dont le défilé militaire vendredi sur les Champs-Elysées auquel assistera le président américain Donald Trump, avait précisé mardi la préfecture de police.

>> A lire aussi : Mais pourquoi donc Macron invite-t-il Trump au défilé du 14-Juillet?

Un grand concert lyrique gratuit est prévu dans la soirée sur le Champ-de-Mars avant le feu d’artifice tiré depuis la tour Eiffel, rappelle le communiqué de l’Intérieur. Des zones de sécurité seront ainsi mises en place sur les Champs-Elysées et le Champ-de-Mars.

Dispositif aérien et maritime déployé à Nice

Chaque accès à ces zones seront protégés par des « plots ou des véhicules anti-véhicules béliers », avait expliqué mardi le préfet de police Michel Delpuech, rappelant les dernières attaques dans la capitale : « l’assassinat » d’un policier sur les Champs-Elysées en avril, l’attaque d’une patrouille de police sur le parvis de Notre-Dame puis celle d’un fourgon de gendarmerie sur les Champs-Elysées en juin.

>> A lire aussi : Des élus pourraient rater les festivités du 14-Juillet à cause du vote sur la loi Travail

Par ailleurs, à Nice, un an après l’attentat sur la Promenade des Anglais (86 morts), une commémoration est prévue autour des familles des victimes, en présence du président Emmanuel Macron, de plusieurs membres du gouvernement et de nombreuses personnalités.

Près de 1.200 membres des forces de l’ordre seront alors mobilisés, précise l’Intérieur, ainsi que « plusieurs centaines de sapeurs-pompiers, policiers municipaux, agents de sécurité privés et bénévoles ». Des dispositifs maritimes et aériens seront également mis en place.