Les infos immanquables du jour: Discours d'Edouard Philippe, Murielle Bolle et nouvelle affaire de pédophilie dans la Loire?

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce mardi 4 juillet... 

Armelle Le Goff

— 

Edouard Philippe à l'Assemblée nationale

Edouard Philippe à l'Assemblée nationale — MARTIN BUREAU / AFP

Hey, ce n’est pas parce que c’est bientôt les vacances qu’il faut oublier ce qu’il se passe dans le monde ! Les immanquables sont là pour vous rappeler à vos devoirs.

L’article le plus lu du jour : Discours d’Edouard Philippe : « Fin de l’état d’urgence au plus tard le 1er novembre prochain »…

Le Premier ministre Edouard Philippe a prononcé ce mardi son discours de politique générale devant l’Assemblée nationale, où il a présenté les grands chantiers de son gouvernement, notamment le passage du paquet de cigarettes à 10 euros, la suppression du RSI à partir de 2018, un grand plan d’investissements de 50 milliards d’euros, etc. A l’issue du discours du Premier ministre et de la prise de parole successive des différents présidents de groupes parlementaires, les députés ont voté la confiance au gouvernement à 370 voix pour et 67 contre.

L’article le plus partagé du jour :Affaire Grégory : « Elle s’est fait démonter »… Le cousin de Murielle Bolle s’exprime pour la première fois

« C’est moi qui ai pris contact avec la gendarmerie, j’en assume entièrement la responsabilité. » Philippe*, 54 ans, sait qu’il a peut-être tout fait basculer. Le cousin de Murielle Bolle, qui a raconté le 17 juin aux gendarmes avoir assisté aux violences subies par sa cousine germaine le 5 novembre 1984, revient pour la première fois dans les colonnes du Parisien, sur son témoignage, qui a entraîné la mise en examen de celle que l’on surnommait « Bouboule ». Son témoignage en détail est à retrouver ici.

Par ailleurs, la chambre de l’instruction de la cour d’appel de Dijon a décidé ce mardi de maintenir en détention Murielle Bolle, mise en examen pour enlèvement dans l’affaire Grégory.

L’article le plus à lire du jour : Pédophilie dans l’Eglise : « Une affaire Preynat bis » dans le diocèse de Saint-Etienne ?

Lorsque, enfants, ils ont alerté leurs proches, leur récit, violent, n’a pas été entendu. Trente-cinq ans plus tard, Jean-François, Paul* et Jeanne*, aujourd’hui quadragénaires, ont décidé de briser le silence pour révéler les abus présumés perpétrés à leur encontre par un prêtre du diocèse de Saint-Etienne (Loire) dans les années 1980 et 1990.

Ces Stéphanois ont saisi la justice au printemps pour dénoncer les attouchements que leur aurait imposés l’homme d’Église, aujourd’hui octogénaire et toujours prêtre du diocèse. Début mars, le procureur de la République de Saint-Etienne avait déjà été prévenu de l’un de ces cas par l’évêque de la ville, Sylvain Bataille, alerté récemment par le père de l’une des victimes. Suite à ces révélations, le diocèse a « lancé des procédures internes à l’Église ». En revanche, les faits étant prescrits, aucune suite judiciaire n’a été donnée. « C’est très ancien et il n’y a pas, à ce jour, de victime non prescrite connue », confirmait mi-juin à 20 Minutes une source judiciaire. Un coup dur pour les Stéphanois. Toute l’enquête de notre journaliste Elisa Frisullo est à retrouver par ici.