VIDEO. Champs-Elysées: L'assaillant «avait une arme qui était déclarée et s’entraînait au tir», selon son père

TENTATIVE D'ATTENTAT La voiture se serait « spontanément » embrasée en percutant le véhicule de gendarmerie. Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête…

Caroline Politi et Thibaut Chevillard

— 

Une voiture a foncé sur un véhicule de gendarmerie ce lundi 19 juin

Une voiture a foncé sur un véhicule de gendarmerie ce lundi 19 juin — http://www.20minutes.fr/dossier/champs-elysees

  • Un fourgon a foncé sur un véhicule de gendarmerie lundi après-midi.
  • Il n'y a aucun blessé parmi les gendarmes et les civils, le conducteur est décédé.
  • Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête en flagrance.

Panique sur les Champs-Elysées. Un homme a percuté ce lundi après-midi en voiture un fourgon de la gendarmerie, a appris 20 Minutes de source policière. Des sources à la gendarmerie précisent que le fourgon était en circulation lorsqu’il a été heurté, devant le 16, avenue des Champs-Elysées.

« L’escadron partait en mission sur une opération d’ordre public et était en train de descendre les Champs-Elysées. » La voiture, une Renault Mégane, se serait alors « spontanément » embrasée. Il n’y a aucun blessé, ni parmi les gendarmes, ni parmi les civils, a précisé la préfecture.

Une perquisition en cours au Plessis-Pâté

Le conducteur du véhicule est, en revanche, décédé, a indiqué, lors d’un court point presse le ministre de l’Intérieur, Gérard Collomb. Une carte d’identité d’un homme de 31 ans, Adam D., fiché « S », a été découverte dans le véhicule, a-t-on appris de sources proches du dossier. Des vérifications sont toutefois en cours pour confirmer que les papiers appartiennent bien à l’assaillant.

Une perquisition était en cours lundi soir au Plessis-Pâté, dans l’Essonne, au domicile de l’auteur présumé de l’attentat manqué, a-t-on appris auprès de sources proches de l’enquête. L’assaillant, cadet d’une fratrie « de trois frères et sœurs », vivait là avec sa famille, installée depuis une trentaine d’années, selon une voisine sous couvert d’anonymat.

Il « avait une arme qui était déclarée et s’entraînait au tir »

Selon son père interrogé par l’AFP, Adam D. « avait une arme qui était déclarée, il s’entraînait au tir ». Il bénéficiait d’un permis de détention d’arme, selon une source proche du dossier.

Moins d’une heure après l’attaque, la situation est maîtrisée, ont indiqué les forces de l’ordre. La section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête en flagrance et confié les investigations à la section antiterroriste de la brigade criminelle (SAT) et la DGSI. La piste de la « démarche volontaire » est privilégiée, a précisé Pierre-Henry Brandet, le porte-parole de la Place Beauvau. Le ministre de l’Intérieur a, quant à lui, évoqué une « tentative d’attentat ».

Il y avait de quoi « éventuellement faire sauter cette voiture »

Une bonbonne de gaz, une kalachnikov, deux armes de poing et un important stock de munitions ont été retrouvés dans le véhicule de l’assaillant. Il y avait de quoi « éventuellement faire sauter cette voiture », a encore indiqué le ministre.

Le secteur est toujours bouclé et des opérations de déminage sont en cours, précise la Préfecture de police. « Le niveau de menace en France est extrêmement élevé », a déploré Gérard Collomb qui présentera en conseil des ministres, mercredi prochain, un projet de loi pour proroger une nouvelle fois l’état d’urgence.