Seniors. Les personnes âgées sont plus généreuses, surtout envers les inconnus

ALTRUISME « Des changements neurobiologiques liés à l’âge » rendraient les seniors plus généreux selon une étude de l’université nationale de Singapour...

20 Minutes avec agence

— 

Plus on vieillit, plus on devient généreux selon une étude de l’université nationale de Singapour.

Plus on vieillit, plus on devient généreux selon une étude de l’université nationale de Singapour. — David Fritz AFP

Les personnes âgées sont plus généreuses. C’est la conclusion d’une étude de l’université nationale de Singapour. Elles sont plus altruistes, surtout envers les inconnus, et attendent moins de réciprocité, notent les chercheurs qui ont publié leurs travaux dans The Journal of Gerontology.

Prêts à donner de l’argent à de parfaits inconnus

L’étude a consisté à examiner deux groupes. L’un était formé de 39 personnes âgées de 70 ans en moyenne et l’autre de 39 personnes âgées de 23 ans en moyenne.

Chaque participant a répondu à un questionnaire établi à partir de la notion du social discounting selon laquelle un individu traite mieux une personne qui lui est proche qu’une autre éloignée de son réseau social.

>> A lire aussi : Maltraitance. Une personne âgée sur dix est victime de mauvais traitements

Ainsi, après avoir précisé quels liens de proximité ils avaient avec telle ou telle personne, les participants indiquaient la somme qu’ils étaient prêts à leur donner.

Les deux groupes se sont montrés généreux envers les personnes proches. Par contre, quand le lien social est moins affirmé, les seniors se montrent plus altruistes. Ils sont même prêts à aider de parfaits inconnus.

« Des changements neurobiologiques liés à l’âge »

« Des changements neurobiologiques liés à l’âge pourraient expliquer cette évolution de la générosité » explique le docteur Narum Pornpattananangkul, l’un des auteurs de l’article. Aider les autres ferait donc du bien aux seniors.

Yu Ronguin, qui a également participé aux recherches, est enthousiaste quant aux résultats de cette étude : « Offrir aux personnes âgées davantage de possibilités d’aider les autres est non seulement bénéfique pour la société dans son ensemble, mais cela pourrait également être une aubaine pour le bien-être de ces personnes. »