Affaire Grégory: «Je suis une victime aussi», lance la fille de Jacqueline et Marcel Jacob

FAITS DIVERS La fille du grand-oncle et de la grand-tante de Grégory Villemin choquée par la mise en examen de ses parents…

Floréal Hernandez

— 

La rivière La Vologne dans les Vosges où le petit Grégory Villemin a été retrouvé mort. (Illustration)

La rivière La Vologne dans les Vosges où le petit Grégory Villemin a été retrouvé mort. (Illustration) — POL EMILE/SIPA

L’affaire Grégory est un drame familial. Alors que Jacqueline et Marcel Jacob, la grand-tante et le grand-oncle de l’enfant, sont mis en examen et sous les verrous pour « enlèvement et séquestration suivie de mort », c’est leur fille qui exprime son désarroi.

>> A lire aussi: Le mystère de l'affaire du petit Grégory sera-t-il enfin percé?

« Elevée par des personnes monstrueuses » ?

Valérie Jacob, fille unique du couple, s’est confiée sur TF1. Elle est profondément choquée par leur mise en examen. « Je n’ai rien à voir avec ça, je suis une victime aussi quelque part », estime-t-elle.

Celle qui ne s’entend plus depuis quelques années avec ses parents craint les résultats de l’enquête. Elle a vécu avec eux et se demande si jamais ils ont un lien avec l’affaire Grégory : « Comment vont réagir les gens qui me côtoient ? » Elle fait également cette réflexion en cas de culpabilité de ses parents : « Je me dis que j’ai quand même été élevée par des personnes monstrueuses. »

Le frère de Jacqueline Jacob, Daniel Thuriot, s’est exprimé dans Le Parisien, vendredi. Lui se montre prudent 32 ans après le début de l’affaire et il pense sa sœur innocente : « Je pense qu’elle n’est pas concernée, mais je ne connais pas la vérité. »