Les infos immanquables du jour: Accord de Paris, affaire Ferrand et les changements du mois de juin

ACTU Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité de ce jeudi 1er juin…

Armelle Le Goff

— 

Le futur accord de Paris pour lutter contre le réchauffement climatique va fixer un cadre général à l'action de la communauté internationale

Le futur accord de Paris pour lutter contre le réchauffement climatique va fixer un cadre général à l'action de la communauté internationale — David Mcnew GETTY IMAGES NORTH AMERICA

L’article le plus partagé du jour : Frais d’itinérance, lutte anticorruption, carte BTP… Ce qui va changer au mois de juin

Pas de hausse du tarif réglementé du gaz prévue ce mois de juin ! En revanche, pas mal de changements à prévoir.  20 Minutes fait le point sur les nouveautés qui vous attendent ce mois-ci par là.

L’article le plus lu du jour : Affaire Ferrand : Quatre questions pour comprendre l’ouverture de l’enquête préliminaire

L’étau se resserre autour du ministre de la Cohésion des territoires Richard Ferrand. Proche parmi les proches d’Emmanuel Macron, il n’a cessé d’expliquer qu’il « ne faisait pas l’objet d’une enquête judiciaire ». Mais la décision ce jeudi du procureur de la République de Brest d’ouvrir une enquête préliminaire vient de mettre un coup d’arrêt à son mode de défense. Voici quatre questions (et nos réponses) pour comprendre les conséquences de cette initiative.

L’article le plus à lire du jour : « Sortir de l’accord de Paris prendra quatre ans, et Donald Trump a beaucoup à perdre »

On ne sait pas encore très bien ce que compte faire Donald Trump concernant l’accord de Paris sur le climat. Ce document de 17 pages, pour lequel son prédécesseur Barack Obama a beaucoup travaillé, a été signé en décembre 2015 par 195 Etats qui s’engagent alors à limiter la hausse des températures « bien en dessous du seuil des 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels ».

Sur Twitter, son canal de communication préféré, le nouveau président américain maintient soigneusement le suspense sur une éventuelle sortie des Etats-Unis de cet accord international qu’il n’a cessé de critiquer. Aux dernières nouvelles, il assure qu’il annoncera sa décision ce jeudi à 21h [heure de Paris], en terminant son tweet d’un « Make America Great Again », ce qui n’est pas forcément bon signe. Le reste de notre article est à lire par ici.