Les infos immanquables du jour: Le logement insalubre de la candidate d’En Marche !, «TPMP» et le photographe soupçonné de viols

ACTU Ce qu’il ne fallait pas manquer dans l’actualité de ce mardi 30 mai…

Armelle Le Goff

— 

Véronique Avril, candidate REM à Saint-Denis, accusée d'avoir loué un logement insalubre.

Véronique Avril, candidate REM à Saint-Denis, accusée d'avoir loué un logement insalubre. — CHARLY TRIBALLEAU / AFP

L’actualité ne manque jamais d’imagination. La preuve par trois.

L’article le plus lu du jour : Législatives : Une candidate d’En marche ! accusée d’avoir loué un logement insalubre

Une candidate marchand de sommeil ? Selon une enquête de Mediapart publiée lundi, une candidate de La République en Marche pour les élections législatives à Saint-Denis est accusée d’avoir mis en location un appartement dans un immeuble insalubre durant cinq ans, à « un tarif exorbitant ». Les ennuis s’enchaînent donc pour les candidats de La République en Marche. Le détail est à lire là.

L’article le plus partagé du jour : « Touche pas à mon poste », c’est fini (enfin sous sa forme actuelle)

Les rats quittent-ils le navire ? En pleine tempête médiatique après son canular homophobe, Cyril Hanouna assiste aux départs successifs de plusieurs de ses chroniqueurs historiques. Après Thierry Moreau début mai, c’est au tour d’Enora Malagré d’annoncer qu’elle quitte Touche pas à mon poste et Matthieu Delormeau pourrait être le prochain. Que se passe-t-il exactement ? Est-ce le début de la fin, ou simplement la fin d’un cycle ?  A lire ici.

L’article à lire du jour : Un photographe de mode soupçonné de viols et d’agressions sexuelles sur neuf mannequins

« Quand il m’a contactée, j’étais tellement contente, presque flattée qu’il s’intéresse à moi », se remémore Solène*, jolie liane de 24 ans. Un message sur Facebook d’un photographe de mode, cela n’arrive pas tous les quatre matins. Surtout lorsqu’on souhaite relancer sa carrière de mannequin, en pause depuis quatre ans. Yannick D. est relativement connu dans le milieu, il a « shooté » des pubs, des « stars de téléréalité », a travaillé avec des agences… Dans ses quelques lignes, envoyées en octobre 2016, l’artiste assure l’avoir repérée sur le réseau social. Il lui propose de l’aider à constituer son book avec des photos de mode et de lingerie contre une séance de nu artistique. « Je lui ai envoyé un texto pour lui dire ce que j’étais prête à faire, rien de trash, de trop suggestif. Il m’a immédiatement rassurée », précise d’emblée la jeune femme. Rendez-vous est pris quelques jours plus tard, dans un studio de Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis. L’enquête de 20 Minutes par là.