Les infos immanquables du jour: Brigitte Macron cible des sexistes, le «brillant vert» et les finalistes de l’Eurovision

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce mercredi 10 mai... 

Armelle Le Goff

— 

Brigitte Trogneux et Emmanuel Macron

Brigitte Trogneux et Emmanuel Macron — VISUAL

Vous avez entendu parler de la « charge mentale » qui pèse sur les femmes ? Ce concept est bien expliqué par ici. Sinon dans l’actu, il s’est passé plein de choses. Et on vous raconte tout ci-dessous.

L’article le plus lu du jour :Brigitte Macron enceinte dans « Charlie Hebdo », le Web balance « sexisme » et « misogynie »

Une couverture qui n’a pas le bon esprit ? « Il va faire des miracles ! », titre Charlie Hebdo, en une de son dernier numéro, paru ce mercredi. Sur le dessin, signé Riss, Emmanuel Macron, 39 ans, pose sa main sur le ventre de sa femme, Brigitte Macron, 64 ans, enceinte. « Cette semaine, Charlie vous prédit que tout est possible pour le quinquennat qui s’annonce », souligne ironiquement l’hebdomadaire sur sa page Facebook. Une caricature qui n’a pas manqué de faire réagir, les internautes crient au sexisme dans les commentaires du post et sur Twitter. A lire par ici. Et pour en savoir plus sur Brigitte Macron et son rôle de première dame, vous pouvez aussi lire cet article.

L’article à lire du jour : Eurovision : Les dix premiers qualifiés pour la finale sont…

Des beaux gosses sur tapis roulants, une chorégraphie capillaire monténégrine, un mec avec une tête de cheval juché sur une échelle… La première demi-finale de l’Eurovision qui s’est tenue ce mardi au Centre d’exposition de Kiev (Ukraine), n’a pas manqué de surprises… Passage en revue des heureux qualifiés pour la finale de samedi, et des huit artistes malheureux. Par là.

L’article le plus partagé du jour : Le « brillant vert », la nouvelle arme des militants russes pro-Kremlin

A un an de l’élection présidentielle russe, les soutiens de Vladimir Poutine haussent le ton. Dernière pratique en date : asperger les opposants avec un produit appelé « le brillant vert » (qui se prononce « zelionka » en russe »). Cet antiseptique bon marché qui s’achète pour quelques bouchées de pain, sous forme d’une petite bouteille de liquide vert foncé, est habituellement utilisé pour désinfecter les plaies cutanées.

Mais depuis quelques semaines, des opposants au gouvernement se voient asperger le visage de cet antiseptique vert indélébile. Dernière victime en date, l’opposant Alexeï Navalny, vient de perdre l’usage d’un de ses yeux. Le point sur cette pratique, c’est par là.