Tarifs des médecins, prix du gaz… Tout ce qui va changer pour vous à partir du 1er mai

CONSOMMATION Comme chaque mois il y a du bon et du moins bon pour vous...

M.B.

— 

Illustration d'une consultation chez le médecin

Illustration d'une consultation chez le médecin — Baleydier/SIPA

  • Les tarifs des généralistes sont révisés à la hausse
  • Les prix du gaz baissent fortement
  • Et cerise sur le gâteau, vous aurez un nouveau chef de l'Etat

Comme chaque mois, de nombreux changements sont susceptibles de toucher notamment votre portefeuille. 20 Minutes dresse la liste de ce qui vous attend.

Une consultation chez le généraliste plus cher

Deux euros de plus. La consultation chez le médecin généraliste passera de 23 à 25 euros dès lundi chez un médecin généraliste de secteur 1, c’est-à-dire chez 94 % d’entre eux. Selon l’Assurance-maladie (AM), cette revalorisation ne change pas les modalités entre la part prise en charge par elle (70 %, moins la participation forfaitaire de un euro) et par l’assurance complémentaire (30 %). Celles-ci continuent à s’appliquer, « impliquant que ces hausses seront à effet nul ou quasi nul sur les 95 % des assurés qui disposent d’une complémentaire santé », précise l’AM dans un communiqué.

En revanche, pour les 5 % qui n’ont pas de complémentaire, soit 3,3 millions de personnes selon les derniers chiffres, le reste à charge va passer à 7,5 euros contre 6,9 euros aujourd’hui, soit une hausse de 60 centimes d’euro par consultation. Par ailleurs, la consultation des enfants jusqu’à 6 ans augmente, elle aussi de deux euros, passant à 30 euros. Ces hausses ont été actées en août dernier après une négociation acharnée de cinq mois entre les médecins libéraux et l’AM. La prochaine interviendra le 1er juillet avec là aussi une revalorisation de deux euros pour la consultation chez un médecin spécialiste correspondant. A savoir quand un médecin traitant adresse un patient à un spécialiste pour des soins réguliers. Pour ce dernier, la consultation passera de 28 à 30 euros en juillet 2017.

Baisse des tarifs du gaz

Une bonne nouvelle pour les 5,8 millions de consommateurs en France qui bénéficient des tarifs réglementaires du gaz appliqués par Engie. Ils baisseront de 3,3 % en moyenne au 1er mai. Cette baisse (hors taxes) sera de 3,4 % pour les foyers se chauffant au gaz, de 1,2 % pour les foyers utilisant le gaz pour la cuisson, et de 2,1 % pour ceux qui en ont un double usage cuisson et eau chaude, selon la Commission de régulation de l’énergie. Les tarifs avaient déjà baissé en avril (-0,73 %) après une augmentation de 2,63 % en mars. Au total, depuis le 1er janvier 2014, les tarifs réglementés ont baissé en moyenne de 16,2 %. Depuis l’ouverture du marché de l’énergie à la concurrence, les 10,6 millions de consommateurs français abonnés au gaz ont le choix entre les tarifs réglementés de l’ancien monopole, et les prix de marché, proposés tant par Engie que par ses concurrents (EDF, Direct Energie, Eni, Lampiris…).

Un nouveau Président de la République

Le quinquennant de François Hollande s’achève le 7 mai et la France aura donc un nouveau chef de l’Etat. Cette dernière semaine avant le second tour est bien sûr à suivre en direct sur 20minutes.fr avec notamment les meetings à Paris lundi d' Emmanuel Macron et de Marine Le Pen, et le débat entre les deux candidats mercredi soir. Nous vous proposerons toute la semaine des comparatifs entre les programmes des deuc finalistes comme ici sur la lutte contre le chômage ou encore là concernant la culture.

>> Qui d’Emmanuel Macron ou de Marine Le Pen correspond le mieux à vos idées ? Testez notre boussole ici dans sa version optimisée ou ci-dessous.