Attentat sur les Champs-Elysées: L'identité de l'assaillant connue, l'attaque revendiquée par Daesh...

TERRORISME Revivez les évènements de la nuit de l'attentat qui s'est produit sur les Champs-Elysées à Paris jeudi soir et dans lequel un policier a été tué...

C. Ape., C. P., T. Che.

— 

Des policiers à proximité des Champs Elysées, le 20 avril 2017, alors qu'une fusillade a éclaté en début de soirée sur l'avenue parisienne.

Des policiers à proximité des Champs Elysées, le 20 avril 2017, alors qu'une fusillade a éclaté en début de soirée sur l'avenue parisienne. — AFP

L'ESSENTIEL

  • Un policier a été abattu d'une balle dans le dos et deux autres policiers ont été blessés sur les Champs-Elysées.
  • Le tireur présumé a été abattu. Il faisait l'objet d'une fiche S et était connu de la DGSI.
  • Une perquisition a été menée au domicile du tireur présumé en Seine-et-Marne.
  • L'organisation de l'Etat islamique a revendiqué l'attaque.

Merci d'avoir suivi ce live avec nous. Il est à présent terminé. Pour suivre l'actualité au lendemain de la fusillade, un nouveau live est disponible ici.

A LIRE AUSSI 

>> Ce que l'on sait de la fusillade

>> Soutien aux policiers et émotion chez les politiques

 

 

7h: Ce live est maintenant terminé, merci de l'avoir suivi

Vous pouvais désormais suivre tous les évenements au lendemain de l'attaque contre des policiers par ici

6h10: La presse consacre ses Unes à la fusillade des Champs Elysées

Vendredi matin, la presse française titrait à l'unanimité sur l'attaque terroriste survenue sur les Champs-Elysées et qui a coûté la vie à un policier.

Le journal Libération a choisi de mettre l'accent sur la Présidentielle, à J-2 eu scrutin. Un article sur la fin de campagne bouleversée par la fusillade est à lire ici

 

5h15: Poutou propose de désarmer les policiers, tollé sur Twitter

On fait le point sur le très mauvais timing du candidat ici.

4h20: Perquisition cette nuit à Chelles

La perquisition a été menée au domicile présumé de l'assaillant, selon l'AFP. Selon sa fiche policière, il était domicilié à Chelles, chez sa mère, dans un quartier pavillonnaire.

3h30: Macron annule ses meetings de campagne de vendredi

Il prend la même décision que Marine Le Pen et François Fillon. Communiqué ici.

 

3h15: Ce que l'on sait sur le suspect

Il s'agirait d'un Français de 39 ans condamné à 15 ans de prison en 2001 pour tentative d'homicide sur policiers. Fiché S, il aurait été arrêté en février dernier pour avoir fait part de son intention de tuer des gardiens de la paix. Le point ici.

2h15: Photo de la voiture de l'assaillant

Prise par la journaliste de TF1 Ani Basar. Selon l'AFP, l'assaillant était le titulaire de la carte grise du véhicule.

 

2h00: La «panique» de Julien Courbet, qui était dans un restaurant à proximité

L'animateur a été secoué et a live tweeté l'événement:

 

1h45: Paris «encore une fois mise à l'épreuve», «nous ne céderons rien», lance Anne Hidalgo

La maire de Paris Anne Hidalgo a affirmé que «notre ville est une fois encore mise à l'épreuve» mais que «nous ne céderons rien», après la fusillade dans laquelle un policier a été tué sur les Champs-Elysées jeudi soir.

«Si notre ville est une fois encore mise à l'épreuve, je sais que la détermination des Parisiens à défendre leur mode de vie et leurs valeurs est totale», a déclaré la maire de Paris dans un communiqué.

«Nous ne céderons rien, nous ne fléchirons pas, nous resterons unis face à cette menace odieuse et sournoise qui pèse sur toutes les métropoles du monde», a-t-elle ajouté.

Condamnant «un terroriste aveuglé par la haine et par la mort», la maire de Paris a rendu hommage aux forces de l'ordre dont le «dévouement, (la) bravoure et (le) professionnalisme ont permis ce soir, au péril de leur vie, d'éviter que d'autres citoyens ne soient victimes du terrorisme».

1h20: L'Association LGBT de la police Flag en deuil

Le policier tué était membre de l'association de soutien et de défense des policiers et gendarmes LGBT, indique l'organisation.

 

1h00: Le pronostic vital d'un des deux policiers blessés n'est plus engagé

 

0h45: «L'identité de l'attaquant est connue», déclare le procureur François Molins

Le procureur de la république de Paris s'est exprimé depuis les Champs-Elysées. Selon lui, «un individu armé d'un fusil d'assaut a tiré sur des policiers qui étaient en faction au niveau du magasin Marks & Spencer, sur les Champs-Elysées». Il confirme qu'un policier a été tué et deux autres blessés, l'un légèrement, l'autre «beaucoup plus gravement». Une ressortissante étrangère a également été blessée, «sans doute touchée par des éclats». «Le terroriste a été neutralisé par des tirs de riposte». Selon Molins, «l'identité de l'attaquant est connue et a été vérifiée». Dans l'immédiat, elle n'a pas été révélée pour ne pas nuire à l'enquête, notamment avec des perquisitions en cours

 

0h25: Le point sur la revendication

La revendication de Daesh est tombée très rapidement, et l'organisation djihadiste a utilisé le nom de guerre du suspect, un signe, selon les experts, qu'elle était sans doute au courant de l'attaque en amont. Le point ici.

00h06 : L’application SAIP du gouvernement n’a pas émis d’alerte

 

00h05 : L'homme abattu serait né en 1977 et aurait déjà tiré sur des policiers il y a 16 ans

 

23h46 : François Hollande annule son déplacement vendredi en Bretagne

François Hollande a annulé son déplacement programmé vendredi à Belle-Ile-en-mer (Morbihan) et Guingamp (Côtes-d’Armor) en raison de la fusillade, a annoncé à l’AFP l’entourage du président de la République.

23h44 : L’assaillant visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers

L’assaillant présumé à l’origine de la fusillade était visé par une enquête antiterroriste pour avoir manifesté son intention de tuer des policiers, a appris l’AFP de sources proches de l’enquête.

Une perquisition était en cours jeudi soir en Seine-et-Marne au domicile de cet homme. Il s’agit du titulaire de la carte grise du véhicule utilisé pour l’attaque.

23h35 : L’organisation de l’Etat islamique revendique la fusillade à Paris

L'organisation de l'Etat islamique a revendiqué la fusillade dans un communiqué publié par son organe de propagande Amaq.

 

23h32 : L'assaillant présumé était visé par une enquête antiterroriste

23h28 : Hollande rend hommage au policier tué et réaffirme sa détermination à lutter contre le terrorisme

 

23h24 : « Nous serons d'une vigilance absolue » pour sécuriser l’élection présidentielle, promet le président

 

23h23 : « Les pistes sont d’ordre terroriste », affirme François Hollande

 

23h19 : François Hollande convoque un conseil de défense vendredi matin à Paris 

23h18 : Le syndicat de police qui annonçait la mort d'un second policier a retiré son tweet

 

23h17 : Une touriste légèrement blessée par balle

Une touriste a été « légèrement blessée par balle » lors de la fusillade, a-t-on appris de source policière. Elle a reçu « un éclat dans le genou », a précisé cette source, sans indiquer la nationalité de cette touriste.

 

23h11 : Marine Le Pen et François Fillon annulent leurs déplacements vendredi

Marine Le Pen et François Fillon ont annulé jeudi soir des déplacements prévus vendredi, après l’annonce d’une attaque ayant tué un policier sur les Champs-Elysées, a-t-on appris auprès de leurs équipes.

Marine Le Pen devait se rendre dans un refuge pour animaux à Montceau-les-Mines (Saône-et-Loire). « C’est bien sûr annulé », a indiqué Florian Philippot à l’AFP. François Fillon comptait rassembler une partie de son équipe de campagne à Chamonix, a-t-on appris de sources concordantes.

22h58 : Les Champs-Elysées sont fermées à la circulation mais les voitures peuvent traverser le rond-point, constate notre journaliste sur place

 

22h57 : Pierre-Henry Brandet, porte-parole du ministère de l'Intérieur, dément décès du deuxième policier

 

22h46 : « Il semble que ce soit une attaque terroriste », avance Donald Trump

La fusillade qui a éclaté ce jeudi soir sur l’avenue des Champs-Elysées ressemble à « une attaque terroriste », a indiqué le président américain Donald Trump, présentant ses « condoléances au peuple de France ».

« C’est une chose vraiment, vraiment terrible qui se passe dans le monde aujourd’hui. Mais il semble que ce soit une attaque terroriste », a affirmé le président républicain, interrogé sur ces tirs survenus à trois jours du premier tour de l’élection présidentielle en France, lors d’une conférence de presse conjointe avec le Premier ministre italien Paolo Gentiloni à la Maison Blanche.

Cela « ne s’arrête tout simplement jamais », a ajouté Donald Trump. « Nous devons être forts et vigilants, et je répète cela depuis longtemps ».

Pour rappel, les autorités françaises n'ont pour l'heure pas confirmé qu'il s'agissait d'un acte terroriste. 

22h39 : Macron, Juppé et Royal expriment leur solidarité aux policiers

Emmanuel Macron a tenu à « témoigner toute (s)a solidarité » envers les « forces de police ». « Je veux témoigner toute ma solidarité à l'égard de nos forces de police et plus largement nos forces de l'ordre. Et je veux avoir une pensée pour la famille de la victime », a déclaré l'ancien ministre de l'économie, en préambule de son intervention sur France 2 dans l'émission « 15 minutes pour convaincre ».

22h38 : François Hollande s'exprimera après une réunion de crise avec Bernard Cazeneuve et Matthias Fekl

Le chef de l'Etat a été rejoint peu avant 22H00 à l'Elysée par le Premier ministre et Matthias Fekl pour faire le point sur cette fusillade dans la capitale au sujet de laquelle la section antiterroriste du parquet de Paris a ouvert une enquête.

22h36 : Bernard Cazeneuve rend hommage au policier décédé

 

22h32 : Tout le quartier des Champs-Elysées bloqué, des vérifications et des opérations de déminage du véhicule de l'assaillant en cours

 

22h29 : Selon le syndicat Unité SGP police, le deuxième policier serait décédé

 

22h25 : L'assaillant était connu des services de la DGSI

Selon les informations de 20 Minutes, l'homme était connu de la DGSI. Une perquisition est actuellement en cours à son domicile en Seine-et-Marne.

22h22 : Pierre, 29 ans, agent à l’Arc de Triomphe, témoigne auprès de 20 Minutes

« J’étais en pause, à l’intérieur de l’arc de Triomphe, quand l’attaque s’est produite. Je suis rapidement monté sur la terrasse, où mes collègues m’ont dit qu’ils avaient entendu des tirs en rafale », explique le jeune homme à 20 Minutes.

« Du haut de l’Arc, j’ai vu des gens qui couraient sur les Champs-Elysées, vers la station de métro. Il y avait des bousculades. Puis très vite, les policiers sont arrivés, les hélicoptères aussi. On nous a dit d’évacuer l’arc de Triomphe et un périmètre de sécurité a été déployé. »

22h20 : La justice antiterroriste ouvre une enquête

22h14 : Selon nos informations, l'homme abattu par les policiers était fiché S

Les policiers sont à la recherche d'un éventuel complice dans le secteur 

22h12 : Marine Le Pen, François Fillon ou encore Charles Michel, Premier ministre belge, réagissent à la fusillade sur Twitter

 

22h11 : Les stations de métro Ligne 1 George V, Roosevelt et Champs-Elysées-Clémenceau sont fermées

 

22h10 : Les « policiers délibérément pris pour cible », affirme le porte-parole du ministère de l’intérieur, Pierre-Henry Brandet

 

22h04 : Benoît Hamon a adressé son soutien aux forces de l’ordre

« Mes pensées vont au policier tué, à ses collègues blessés. Soutien total aux forces de l’ordre contre le terrorisme », a déclaré le candidat socialiste à la présidentielle.

Pour l’heure, les autorités n’ont pas indiqué qu’il s’agissait d’un acte terroriste.

22h00 : L'agresseur a ouvert le feu sur un car de police

L'agresseur est arrivé en voiture et est sorti du véhicule, indique une source proche du dossier à 20 Minutes. Il a ouvert le feu à l'arme automatique et a tué un policier. Il a ensuite blessé deux autres policiers en courant avant d'être abattu.

21h55 : Les policiers étudient la piste d’un vol à main armé qui aurait mal tourné

Selon des sources policières contactées par 20 Minutes, les autorités étudient la piste d’un braquage qui aurait mal tourné.

Les deux policiers avaient pris leur service à 21 heures, une dizaine de minutes avant le drame.

 

21h45 : Deux assaillants pourraient être impliqués dans la fusillade

Selon l'agence Reuters, deux assaillants sont impliqués dans la fusillade. L'un d'entre eux a été neutralisé. 

 

21h38 : Un important dispositif policier déployé sur les Champs-Elysées

 

21h28 : Au moins un policier abattu, le tireur présumé neutralisé

A moins un policier a été tué d'une balle dans le dos et le tireur présumé a été neutralisé, a appris 20 Minutes de sources policières.

Il s’agit d’un gardien de la paix qui fait partie de la Compagnie de sécurité et d'intervention 75. Un deuxième policier a été blessé à la tête. 

La piste d'un attentat est étudié. 

21h24 : Un policier tué après une fusillade et le tireur présumé abattu, selon Reuters

 

21h18: La préfecture de police conseille d'éviter le secteur des Champs