Thomas Thevenoud à l'Assemblée nationale
Thomas Thevenoud à l'Assemblée nationale - WITT/SIPA

L’affaire lui avait coûté son poste en 2014. Le parquet a requis ce mercredi un an de prison avec sursis et cinq ans d’inéligibilité contre l’éphémère secrétaire d’Etat Thomas Thévenoud, poursuivi avec son épouse pour fraude fiscale en raison de retards dans leur déclaration de revenus.

Le député (ex-PS) de Saône-et-Loire, qui n’avait passé que neuf jours au gouvernement, a annoncé récemment qu’il ne se représenterait pas aux prochaines législatives et qu’il arrêtait la politique. Six mois de prison avec sursis ont été requis contre son épouse Sandra.

Mots-clés :