Audrey Crespo-Mara, la journaliste de TF1 insultée sur Facebook.
Audrey Crespo-Mara, la journaliste de TF1 insultée sur Facebook. - FREDERIC BERTHET / TF1

C’est lundi et les immanquables sont de retour. Voici votre sélection des infos traitées par la rédaction de 20 Minutes.

L’article le plus lu du jour : Seule chez elle, une fillette de 4 ans appelle les gendarmes parce qu’elle s’ennuie

Quand les gendarmes remplacent « SOS amitié »… Jeudi dernier, le centre d’appels de la gendarmerie de Beauvais, dans l’Oise, a reçu un coup de fil de la part d’une fillette de quatre ans. Seule chez elle, l’enfant a contacté le « 17 » parce qu’elle s’ennuyait ont expliqué les gendarmes dans un post sur leur page Facebook. Le gendarme a gardé l’enfant en ligne pendant 45 minutes pour s’assurer qu’elle allait bien. A son retour, la maman a donc retrouvé sa fille au téléphone avec le « 17 ». Au gendarme à l’autre bout du fil, elle a expliqué qu’elle s’était absentée pour aller faire une course. Le militaire lui a rappelé « les risques pris en laissant une petite fille de 4 ans seule dans une maison ». De son côté, la fillette souhaite offrir son doudou à son nouvel ami. Elle espère aussi que celui-ci viendra à son anniversaire.

L’article le plus partagé du jour : Insultée par un maire sur Facebook, la journaliste de TF1 Audrey Crespo-Mara porte plainte

Le maire (divers droite) de la Salvetat-sur-Agoût (Hérault) a dérapé sur son profil Facebook. Thibault Estadieu a réagi violemment, dans un post public, au départ, samedi, de Nicolas Dupont-Aignan du JT de TF1, animé par la journaliste Audrey Crespo-Mara. Le candidat aux présidentielles n’a pas apprécié de ne pas être invité au débat de ce lundi, qui n’opposera que cinq des onze candidats. L’élu héraultais évoque « une bonne leçon à tous ces connards de journalistes qui manipulent les électeurs depuis des mois et à cette pouf[f]iasse de présentatrice de TF1 à l’allure de cagole », notant « l’absurdité » de ne sélectionner que cinq candidats pour l’émission. Le post, publié samedi, n’a pas été supprimé. L’avocat d’Audrey Crespo-Mara a confirmé, selon France Bleu, porter plainte contre le maire de la Salvetat-sur-Agoût pour injure publique.

L’article à lire du jour :Pourquoi 20 millions de personnes risquent de mourir de faim en Afrique

« La saison de la mort », c’est le terrible nom de la dernière famine qui a fait 250.000 victimes en 2011 en Somalie. Mais selon les observateurs internationaux, la famine qui s’annonce dans ce pays risque d’être bien plus dévastatrice. Car elle risque de sévir non seulement en Somalie, mais aussi au Soudan du Sud, au Yémen et au Nigeria. L’ONU a tiré la sonnette d’alarme fin février : la famine, déjà déclarée dans certaines zones du Soudan du Sud, menace 20 millions d’habitants dans ces quatre pays. En 2017, comment expliquer que des millions de personnes risquent encore de mourir de faim ? Quatre facteurs, tous corrélés, aggravent la crise alimentaire dans ces quatre pays. Les voici.

L’étude du jour : La consommation de porno progresse chez les ados et ça se passe désormais sur smartphone

Toujours plus nombreux et un peu plus jeune encore. La pornographie continue de s’immiscer dans le quotidien des adolescents. La moitié des adolescents (51 %) âgés de 15 à 17 ans admettent avoir déjà surfé sur un site pornographique, selon une étude Ifop pour l’Observatoire de la parentalité et de l’éducation numérique. C’est 14 points de plus par rapport à une précédente enquête réalisée en septembre 2013. La première visite sur un site pornographique se fait quant à elle à l’âge de 14 ans et 5 mois, trois mois plus tôt qu’en 2013. Dans le détail, près de deux garçons sur trois (63 %) ont fréquenté au moins une fois un site X. C’est toujours plus que les filles (37 %). Mais l’étude observe un « rattrapage » du genre féminin en la matière. La suite des résultats de l’étude est à lire par ici.

L’interview à lire du jour : Ce premier débat « peut être le point culminant de la campagne présidentielle »

C’est le premier grand débat de l’élection présidentielle qui se déroulera dès 21h sur TF1 et LCI. Seuls François Fillon, Benoît Hamon, Marine Le Pen, Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon ont été conviés. Enseignante en communication politique à l’université Paris-XIII, Anne-Claire Ruel nous explique les enjeux de ce rendez-vous télévisé d’un genre inédit qui peut être le point culminant de la campagne.

>> A lire aussi: Chez Hanouna, en meeting, débat alternatif... Que feront les six candidats recalés du débat de TF1?

« On dit toujours qu’une émission politique ne fait pas l’élection. Il y a bien sûr le travail de terrain et les réseaux sociaux. Mais la télévision reste LE média de masse. Les Français sont pour le moment en quelque sorte privés de cette présidentielle, de par l’explosion des affaires. En réaction, il va probablement y avoir un très fort prisme sur cette soirée électorale avec des scores d’audience phénoménaux. »

>> Tabourets, thé au miel et vélo…Les coulisses de la préparation des candidats 

 

Mots-clés :