Kim Kardashian à New York le 27 septembre 2016.
Kim Kardashian à New York le 27 septembre 2016. - SLAVEN VLASIC / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Pour l’instant, elle ne souhaite pas revenir à Paris, toujours sous le choc du braquage dont elle a été victime en octobre dernier. Mais Kim Kardashian a tenu à remercier les forces de l’ordre françaises sur son compte Twitter. « A la police française, merci pour votre difficile et formidable travail », a écrit la starlette dimanche sur le réseau social.

Début février, elle avait refusé de se rendre à Paris pour son audition par une juge d’instruction française. « Je sens que ce n’est pas un endroit pour moi, je parle de Paris. Ce n’est pas un endroit pour moi sur le plan émotionnel », aurait-elle déclaré à la magistrate venue l’entendre à New York, selon Le Monde.

>> A lire aussi : Après Kim Kardashian, sa demi-sœur Kendall Jenner victime d’un vol de bijoux

« Le monde n’est plus un endroit sûr »

Dans la nuit du 2 au 3 octobre, cinq braqueurs avaient neutralisé le veilleur de nuit dans l’hôtel particulier du centre de Paris où séjournait la star, puis deux d’entre eux, masqués et portant des blousons siglés police, étaient montés dans son appartement. Après avoir sorti une arme et avoir ligoté et bâillonné la victime, ils étaient repartis avec un butin en bijoux évalué à neuf millions d’euros.

>> A lire aussi : La star de téléréalité dévoile les détails de son braquage à la télévision

L’enquête avait conduit à un vaste coup de filet en France début janvier qui a abouti à l’inculpation de dix suspects, dont neuf placés en détention provisoire. A ce jour, les enquêteurs ont retrouvé de fortes sommes d’argent mais pas de trace des bijoux. « Je me suis sentie soulagée et très fière du système judiciaire français », aurait-elle encore déclaré à la juge d’instruction, ajoutant ce pendant que cette expérience lui a « ouvert les yeux sur le fait que le monde n’était plus un endroit sûr. »

Mots-clés :