Le clocher d'une église en France, illustration
Le clocher d'une église en France, illustration - GILE MICHEL/SIPA

« Ce sont des agissements graves et profondément destructeurs. » Dans un courrier daté du 1er février, l’évêque d’Angers (Maine-et-Loire) Mgr Emmanuel Delmas, a alerté les prêtres de son diocèse concernant des « comportements inappropriés » envers deux mineures dont se serait rendu coupable l’abbé Hyacinthe-Marie Houard, un ancien aumônier décédé en 2012.

Ce message est consultable par l’ensemble des fidèles sur le site Internet du diocèse. Précisant que compte tenu de la mort du prêtre soupçonné, aucune action en justice n’est possible, il invite les prêtres à « accueillir, le cas échéant, toute personne qui souhaiterait se confier sur ce sujet (…) ».

Des « faits de pédophilie »

Dans une interview à RCF Anjou, le délégué épiscopal à l’information et à la communication, Christophe Lefebvre, a précisé que ce courrier faisait suite à l’audition par l’évêque l’an dernier de « deux jeunes adultes » qui auraient été agressées par l’abbé Houard alors qu’elles étaient mineures. Le délégué épiscopal évoque des « faits de pédophilie ».

Décédé à l’âge de 85 ans, Hyacinthe-Marie Houard était une figure bien connue des Angevins. Présent pendant une quarantaine d’années dans le diocèse, il a fondé la troupe locale des Scouts d’Europe au début des années 1980 et a été secrétaire général de l’Université catholique d’Angers, avant de participer en 1983 à la création de l’Institut des relations publiques et de la Communication (Ircom).

>> A lire aussi : VIDEO. Pédophilie: Violé «200 fois» par un prêtre, un Suisse sort un livre et pardonne à son agresseur

 

Mots-clés :