Aulnay-sous-Bois: François Hollande s'est rendu au chevet de Théo à l'hôpital

PARIS « La justice est saisie et va aller jusqu’au bout », a déclaré le chef de l’Etat…

20 Minutes avec AFP

— 

Une marche de soutien à Théo a eu lieu ce lundi à Aulnay-sous-Bois.

Une marche de soutien à Théo a eu lieu ce lundi à Aulnay-sous-Bois. — FRANCOIS GUILLOT

Il est resté une demi-heure au chevet de Théo et des membres de sa famille. François Hollande s’est rendu ce mardi après-midi à l’hôpital Robert-Ballanger d’Aulnay-sous-Bois où le jeune homme de 22 ans est soigné après avoir été victime de violences lors de son interpellation par des policiers, jeudi dernier dans cette ville de Seine-Saint-Denis.

Le chef de l’État s’est entretenu avec lui pendant près d’une demi-heure, a-t-on indiqué dans l’entourage de François Hollande. « Je tenais à venir voir Théo ainsi que sa famille. Il a réagi avec dignité et responsabilité. La justice est saisie et va aller jusqu’au bout. J’ai une pensée pour Théo qui a un comportement exemplaire », a notamment déclaré François Hollande.

>> A lire aussi : «Il a pris sa matraque et il me l’a enfoncée dans les fesses, volontairement»

« La plus grande fermeté » quand « il y a des manquements graves »

Un peu plus tôt dans la journée, François Hollande s’était exprimé sur cette affaire déclarant « que la justice devait protéger tous les citoyens ». Le Premier ministre et ancien ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a quant à lui réclamé « la plus grande fermeté » quand « il y a des manquements graves » des forces de l’ordre.

Dans cette affaire, un policier a été mis en examen pour viol et trois autres pour violences volontaires en réunion après une interpellation jeudi au cours de laquelle Théo, âgé de 22 ans, a été gravement blessé à coups de matraque au niveau de la zone rectale. Toujours hospitalisé, le jeune homme s’est vu prescrire 60 jours d’incapacité totale de travail (ITT). Cette affaire a suscité une vive émotion et provoqué plusieurs nuits d’incidents dans son quartier.