La France risque-t-elle la pénurie d’électricité ces prochains jours?

METEO A priori, non...

C. Ape.

— 

Une vague de froid s'abat sur la France à partir du 17 janvier 2017

Une vague de froid s'abat sur la France à partir du 17 janvier 2017 — FOURMY MARIO/SIPA

Une vague de froid arrive ce lundi sur la quasi-totalité de la France, la première de cette ampleur depuis 2012.

Sous l’influence d’air froid en provenance du nord-est de l’Europe, les températures seront inférieures de « quatre à huit degrés » aux normales saisonnières, selon Météo-France.

Hausse de la consommation

Mais bien que le froid risque d’entraîner une hausse de la consommation d’électricité, « il n’y a pas de coupures programmées », a indiqué le gestionnaire du réseau de transport d’électricité, RTE.

>> A lire aussi : La France va se les geler, surtout à partir de mardi

RTE anticipe une pointe de consommation à 93,4 gigawatts (GW) mardi et de plus de 100 GW jeudi et vendredi, pas très loin du record historique de février 2012 (102,1 GW), rappelle francetvinfo.

Il pourrait cependant être contraint de déclencher dès mardi des mesures exceptionnelles, comme d’encourager les consommateurs à réduire leur consommation pendant les heures de pointe.

Les Français pourraient être appelés à éteindre les appareils laissés en veille notamment. Ils représentent en effet au total la consommation d’un réacteur nucléaire, note LCI.

Interruptions temporaires 

Le gestionnaire du réseau peut également interrompre temporairement la consommation de 21 sites très énergivores volontaires. L’économie réalisée peut atteindre quelque 1500 MW. RTE peut baisser la tension de 5 % sans couper l’alimentation électrique des Français, économisant par aillleurs 4.000 MW.

De son côté, la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal a invité les présentateurs météo de télévision à se rendre cet après-midi au ministère. Elle entend leur demander de diffuser lors de leurs bulletins météo des conseils sur les gestes simples à faire pour économiser l’électricité et ainsi éviter les tensions sur le réseau en période de grand froid, indique Le Parisien.

>> A lire aussi : Les bons gestes pour éviter une pénurie d’électricité

Cette vague de froid survient quelques jours après la tempête hivernale qui a frappé le pays jeudi et vendredi, privant plus de 330.000 foyers d’électricité, et alors qu’un épisode neigeux a conduit Météo France à placer ce lundi quatre départements du massif pyrénéen (Pyrénées-Atlantiques, Hautes-Pyrénées, Haute-Garonne et Ariège) en vigilance orange neige et verglas avec un risque « très fort » d’avalanche. L’accès routier à la principauté d’Andorre est fermé depuis samedi matin.