VIDEO. Graciée par François Hollande, Jacqueline Sauvage est libre

JUSTICE Condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent, Jacqueline Sauvage est sortie de la prison Réau ce mercredi soir...

20 Minutes avec AFP

— 

Jacqueline Sauvage est sortie de prison le 28 décembre 2016, après avoir été graciée par le président Hollande

Jacqueline Sauvage est sortie de prison le 28 décembre 2016, après avoir été graciée par le président Hollande — Viken KANTARCI / AFP

Jacqueline Sauvage, condamnée en première instance puis en appel à 10 ans de prison pour le meurtre de son mari violent, a recouvré la liberté.

Le président de la République lui a accordé ce mercredi « une remise gracieuse du reliquat de sa peine d’emprisonnement », qui « met fin immédiatement à sa détention », a annoncé l’Élysée ce mercredi dans un communiqué.

« Le président de la République a estimé que la place de Madame Sauvage n’était plus aujourd’hui en prison, mais auprès de sa famille », a ajouté le palais présidentiel.

« On y croyait sans y croire »

« J’en pleure, c’est merveilleux (…), on y croyait sans y croire. Un merci infini au président de la République », a immédiatement réagi ce mercredi après-midi Carole Marot, l’une des filles de Jacqueline Sauvage, partie chercher sa mère à la prison de Réau (Seine-et-Marne).

L’une des avocates de Jacqueline Sauvage, Me Nathalie Tomasini, s’est dite « terrassée par la joie et l’émotion » après avoir « porté ce dossier à bout de bras ». « Je suis tellement heureuse, c’est le résultat d’un an de travail acharné », a-t-elle ajouté, confiant qu’elle était au courant de la décision mais ne pouvait pas s’exprimer car « tenue à un devoir de réserve ».