Pôle emploi: Gare aux offres frauduleuses qui circulent sur le site

WEB 4.700 offres bidon ont été débusquées en un an…

20 Minutes avec agence

— 

Illustration. Pôle Emploi.

Illustration. Pôle Emploi. — GILE MICHEL/SIPA

4.700. C’est le nombre d’offres frauduleuses débusquées en un an sur le site de Pôle emploi, tandis que 8.000 comptes de fausses entreprises ont été fermés, rapporte Le Parisien.

« Les fausses offres sont de plus en plus trompeuses. Elles sont parfois très bien mises en page et rédigées. Avant on les débusquait grâce aux fautes d’orthographe, il y en a moins aujourd’hui, ce qui rend la chasse plus difficile pour les repérer » explique Catherine Roux, responsable de la lutte contre ces offres bidon chez Pôle emploi.

Un plan de sensibilisation

Elle anime une équipe de conseillers et d’informaticiens qui pistent les arnaques. Leur outil ? Des algorithmes évoluant sans cesse (au gré des astuces mises en place par les arnaqueurs) qui débusquent des anomalies parmi le flot d’annonces postées sur le site. L’outil informatique ayant ses limites, Pôle emploi a lancé un plan de sensibilisation auprès de ses 45.000 agents, souligne le quotidien.

Les arnaques les plus répandues concernent des emplois fictifs où l’on demande au futur embauché d’avancer les frais par virement bancaire pour acheter du matériel indispensable au poste souhaité. Au bout, ni matériel, ni poste. Une autre arnaque consiste à demander des coordonnées bancaires ainsi qu’une photocopie des papiers d’identité. Mais bien sûr, les données récoltées serviront à des achats frauduleux.

La vigilance est de mise

La vigilance est donc de mise. « Tout recruteur qui vous demanderait vos données personnelles (numéro de Sécu, RIB, etc.) avant de vous avoir rencontré, doit être considéré comme suspect », conseille Le Parisien.

Il existe également des moyens de repérer les fautes dans le numéro Siren de l’entreprise ou dans le Siret. Enfin, les offres trop alléchantes doivent être considérées d’emblée comme douteuses, surtout si l’employeur propose un salaire élevé sans aucune expérience.

>> A lire aussi : Pau: Un chômeur escroqué sur le site de Pôle Emploi

Les demandeurs d’emploi peuvent aider le service dédié à débusquer les arnaques. Dès qu’ils doutent de la véracité d’une annonce, ils peuvent alerter en écrivant à l’adresse suivante : mediateur.national@pole-emploi.fr.