Lesvoyageurs du TGV Paris-Lyon pourront, à compter du 15 décembre, profiter d'un service de connexion internet à bord.
Lesvoyageurs du TGV Paris-Lyon pourront, à compter du 15 décembre, profiter d'un service de connexion internet à bord. - F. Pouliquen / 20 Minutes

« Toc, toc, toc la SNCF : On peut se voir pour discuter Wifi dans le train ? » Le tweet, signé Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat chargée du Numérique, remonte au 17 octobre 2014. Un peu plus de deux ans plus tard, c’est enfin devenu réalité. A compter de ce jeudi 15 décembre, les voyageurs de la ligne Paris-Lyon pourront bénéficier, gratuitement, d’Internet en Wifi dans leur TGV lancé à 300 km/h.

Même dans un tunnel ou en pleine campagne

Venu inaugurer ce nouveau service, dénommé «TGV Connect », Guillaume Pépy, patron de la SNCF, reconnaît que le processus a été long. « Il s’agit de la première demande des voyageurs devant toutes les autres [la preuve avec les quelques tweets ci-dessous], commence-t-il. TGV Connect n'est pas notre première tentative. Nous avions déjà essayé il a une dizaine d’années, mais les technologies n’étaient pas assez mûres. »

Cette fois-ci donc, c’est bon. 20 Minutes a pu le tester ce nouveau service, ce mardi, le temps d'un aller-retour Paris-Lyon. Malgré quelques coupures, la connexion Internet était bonne sur les 430 km du parcours. Même en pleine campagne, même lorsque le train traversait un tunnel ou passait sur un pont. « On ne s’en rend pas compte comme cela, mais il y a du travail derrière », signale Rachel Picard, directrice générale de SNCF Voyages.

200 antennes relais le long du parcours

Pour se faire, il a fallu d’abord installer des antennes relais tout au long du parcours. Ce fut le travail d’Orange choisi par la SNCF à l’issu d’un appel à projet. « Il nous fallait installer une antenne relais tous les 2-3 km le long des voies pour assurer la continuité du service entre Paris et Lyon, indique Luc Barnaud, directeur partenaires et opérateurs mobiles chez Orange France. Pas moins. C’est le principal défi du Wifi à bord. A 300 km/h, le train passe d’un relais à l’autre toutes les 15 secondes. »

>> A lire aussi: Pourquoi le wifi rame souvent à l’hôtel?

La SNCF transforme ensuite le signal capté en Wifi à partir de ses propres antennes installés dans les rames. « Il y en a huit installées sur la voiture-bar », explique Pierre Matuchet, directeur marketing de Voyages SNCF. Ce signal est ensuite agrégé et disséminé dans les rames, jusqu’aux voyageurs, via un réseau de fibre optique. »

300 rames de TGV équipées d'ici fin 2017

Paris-Lyon n’est que la première étape de TGV Connect. En 2017, le même service sera instauré sur les lignes à grande vitesse vers Bordeaux, Strasbourg, Lille, Rennes et Marseille. « D’ici fin 2017, 80 % des voyageurs TGV pourront profiter de TGV Connect », précise Rachel Picard. 300 rames seront équipés du réseau Wifi d'ici fin 2017. Pour se faire, la SNCF devra installer 124 km de fibre optique et 18.000 antennes sur l'ensemble de ses rames... Et débourser 100 millions d'euros. 

>> A lire aussi:  «Est-ce qu’il a la wifi?» Des lycéens posent leurs questions à Thomas Pesquet

L’internet à bord ne sera pas que pour les TGV. « Notre promesse, c’est que d’ici 2020, 90 % des voyages en train en France seront des voyages connectés, poursuit Guillaume Pépy. Cela concerne aussi les trains du quotidien. Même les Franciliens. Les 17 kilomètres de tunnel du RER C, dans Paris, seront ainsi équipés d'antennes permettant de capter la 4G d'ici la fin 2017.

Pourquoi bien plus tard que pour le Thalys?

La question se pose en effet. Les voyageurs du Thalys (Paris-Bruxelles-Amsterdam) bénéficie depuis cinq ans de l'Internet à bord. "Pour le Thalys, nous avions fait le choix d'une autre technologie, explique Guillaume Pépy, patron de la SNCF. Non pas celle de la 3G-4G, mais celle du satellite. Et cette technologie a plutôt déçu. Elle ne permet pas d'éviter les coupures lorsque le train passe sous un tunnel.»

L'Eurostar (Paris-Londres) est aussi équipé de l'Internet à bord depuis quelques mois et l'arrivée des nouvelles rames E-320.

Mots-clés :