Présomption d'innocence: La plainte d'Yvan Colonna au niveau européen jugée irrecevable

JUSTICE L’homme condamné pour l’assassinat du préfet Erignac n’a pas utilisé tous les recours du droit français pour protéger sa présomption d’innocence, estime la Cour européenne des droits de l’homme…

20 Minutes avec AFP

— 

Croquis d'audience représentant Yvan Colonna lors de son procès en appel, à Paris le 4 mai 2011

Croquis d'audience représentant Yvan Colonna lors de son procès en appel, à Paris le 4 mai 2011 — Benoît Peyrucq AFP

La Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH) a tranché, mais pas sur le fond. Ce jeudi, elle a jugé irrecevable la plainte d’Yvan Colonna, condamné à la perpétuité pour l’assassinat du préfet Erignac, puisqu’il n’a pas utilisé tous les recours du droit français pour protéger sa présomption d’innocence.

Désigné assassin par Sarkozy

Le berger de Cargèse estimait sa présomption d’innocence bafouée par les déclarations d’hommes politiques, notamment Nicolas Sarkozy qui l’avait désigné comme l’assassin du préfet Erignac avant tout jugement.

Mots-clés :