Paul Duan, un génie de l'informatique qui veut faire baisser le chômage en France

PORTRAIT Le jeune homme de 24 ans est le concepteur de bob-emploi.fr, une application pour les demandeurs d'emploi gratuitement téléchargeable à partir de ce mercredi...

H. B.

— 

Paul Duan, le concepteur de bob-emploi.fr.

Paul Duan, le concepteur de bob-emploi.fr. — ROMUALD MEIGNEUX

C’est le jeune entrepreneur dont tout le monde parle. Paul Duan, concepteur de bob-emploi.fr, une application pour les demandeurs d’emploi gratuitement téléchargeable à partir de ce mercredi, est un petit génie de l’informatique dont l’ascension a été fulgurante. Fondateur et président de Bayes Impact, une ONG spécialisée dans le traitement de données informatiques, ce jeune homme de 24 ans a réalisé un parcours exemplaire.

Aujourd’hui, il s’est lancé comme objectif de faire baisser le chômage en France. Son application lancée en partenariat avec Pôle emploi, a reçu le soutien de nombreux politiques, notamment la ministre du Travail Myriam El Khomri, et même celui du président François Hollande.

« Faire autre chose que du pognon »

Né de parents qui ont fui la Chine en 1989, Paul Duan a grandi à Trappes en région parisienne et a très vite voulu trouver un sens à sa vie : « J’ai beaucoup cherché ma voie », explique-t-il lors d’une interview à Europe 1.

>> A lire aussi : Cinq clés pour comprendre le «Big Data»

Diplômé de la Sorbonne, de Sciences Po et de l’université américaine de Berkeley, le jeune homme passionné par le Big Data a naturellement souhaité se mettre au service des autres. « J’ai cinquante ans devant moi pour faire de la thune. Pour le moment, je préfère créer des sortes de services publics citoyens, et rendre tout ce qu’on m’a déjà donné. J’ai eu tellement de chance… », a-t-il notamment déclaré au Monde.

Et il en est sûr, le Big Data peut aussi aider les gens : « On peut se servir des algorithmes pour autre chose que pour faire du pognon pour une entreprise ».

Un Trappiste proche de Jamel Debbouze

Dans son ascension, Paul Duan a pu compter sur le soutien d’un autre gamin originaire de Trappes, Jamel Debbouze. Les deux hommes se sont rencontrés en juillet 2015 et depuis, l’humoriste est son meilleur ambassadeur. Il a d’ailleurs mis à profit son carnet d’adresses pour aider le jeune entrepreneur.

« C’est un gamin qui, de chez lui, propose une solution pour le chômage. Et pas un rêveur ! On l’aurait peut-être pris plus au sérieux s’il avait demandé 100 millions. Mais ce qu’il réalise, c’est une vraie révolution ! », explique Jamel Debbouze dans le Monde.