Les infos du matin: «Crimes de guerre» en Afghanistan, Trump «pragmatique» et touristes évacués en Nouvelle-Zélande

RECAP' « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin…

M.C.

— 

Des soldats américains et afghans dans le sud-est du Pakistan en 2005.

Des soldats américains et afghans dans le sud-est du Pakistan en 2005. — SPC. LAURA GRIFFIN / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Afghanistan : La CPI évoque des crimes de guerre de l’armée américaine

Actes de torture et traitements cruels. Les forces armées américaines et l’agence de renseignement américaine CIA pourraient avoir commis des crimes de guerre en Afghanistan en 2003-2004 à l’encontre de détenus, a affirmé lundi soir la procureure de la Cour pénale internationale. « Il existe une base raisonnable permettant de croire que, lors de l’interrogatoire de ces détenus, des membres des forces armées américaines et de la CIA ont eu recours à des méthodes constitutives de crimes de guerre », a affirmé Fatou Bensouda dans un rapport sur ses examens préliminaires, l’étape préalable à l’ouverture d’une enquête.

Obama tente de rassurer le monde sur le « pragmatisme » de Trump

L’apocalypse redoutée par certains pays alliés après l’élection de Donald Trump n’aura pas lieu. C’est le message qu’a tenté de faire passer Barack Obama, lundi, lors d’une conférence de presse principalement consacrée au résultat surprise de la présidentielle américaine. Selon le sortant, son successeur est « un pragmatique » qui devrait honorer les engagements américains vis-à-vis de la communauté internationale et qui aura du mal à démanteler les accords sur le nucléaire iranien ou sur le climat.

>> A lire aussi : Les incidents racistes se multiplient depuis l'élection de Trump

Séisme en Nouvelle-Zélande : Opération évacuation pour plus de 1.000 touristes

Ils seraient quelque 1.200 touristes, bloqués à la suite du séisme, selon le Premier ministre néo-zélandais John Key. Les secours, dont un navire de la marine et des hélicoptères, ont commencé mardi à évacuer les vacanciers bloqués dans la zone frappée par le séisme de magnitude 7,8 qui a fait deux morts dans la nuit et provoqué d’importants dégâts. Les premiers des touristes coincés dans la localité balnéaire de Kaikoura, dans l’Ile du Sud, ont commencé à être héliportés par quatre appareils de l’armée.