Un rassemblement de la "Manif pour tous" à Paris le 2 février 2014 à Paris.
Un rassemblement de la "Manif pour tous" à Paris le 2 février 2014 à Paris. - MEUNIER AURELIEN/SIPA

La présidente d'Act Up, Laure Pora, a été condamnée mercredi en appel à 800 euros d'amende pour injure à l'encontre de la Manif pour tous, pour des affiches portant le logo de l'association opposée au mariage homosexuel barrée de l'inscription «homophobes».

En première instance, la plainte de la Manif pour tous avait été jugée irrecevable pour un problème de procédure. La cour d'appel de Paris a eu une appréciation différente et a condamné la présidente d'Act Up, outre l'amende, à verser à la Manif pour tous 800 euros de dommages et intérêts et 1.500 euros pour les frais de justice.

«Une infraction pénale»

Lors d'une action le 4 août 2013, des militants d'Act Up avaient notamment placardé des affichettes portant le logo de la Manif pour tous barrée de la mention «homophobes» sur la façade de la fondation Jérôme-Lejeune (qui soutient la recherche sur la trisomie et la lutte contre l'avortement), dont la présidente de l'association anti-mariage gay Ludovine de la Rochère était salariée.

«Qualifier la Manif pour tous d'homophobe est une infraction pénale», a estimé l'avocat de l'association, Me Henri de Beauregard. L'avocate de la présidente d'Act Up, Me Karine Géronimi, a quant à elle estimé cette décision «particulièrement injuste», «pour moi, il n'y avait pas d'injure».

Mots-clés :