Se rassembler pour « lutter contre les rejets, les replis communautaires et identitaires et mettre la culture à la portée de tous ». Près d’un an après les attentats du 13 novembre, tel est l’objectif du mouvement « Fraternité générale », organisé par une association présidée par le philosophe Abdennour Bidar.

« Repenser ce que nous avons en commun par-delà nos différences »

« J’appelle à une énorme mobilisation collective autour de ce que les Français ont de plus cher : la fraternité », martèle dans les colonnes du Parisien Abdennour Bidar.

« Je crois que ces attentats nous obligent à repenser ce que nous avons en commun par-delà nos différences », estime le philosophe, au premier jour du mouvement.

>> A lire aussi : L'observatoire de la laïcité émet 11 propositions pour «renforcer la cohésion nationale»

« Aller au-devant des autres »

Interrogé sur sa volonté de remettre en avant la fratenité, il explique : « Dans l’héritage humaniste de la France, la notion de fraternité implique de considérer autrui comme son frère ou sa sœur, sans frontières […]. Or, ce n’est plus du tout le cas aujourd’hui. On se désigne les uns les autres en pointant nos différences. Cela ne fait qu’alimenter le "eux" et "nous". Nous vivons dans une société tellement écartelée qu’il est urgent de rééduquer la nouvelle génération à la tolérance et à l’empathie ».

Abdennour Bidar a été rejoint par des personnalités éclectiques (le philosophe Frédéric Lenoir, la boxeuse et écrivaine franco-malienne Aya Cissoko, l’actrice Juliette Binoche, Edgar Morin, le professeur René Frydman etc.) et organise une semaine d’actions culturelles, pédagogiques et citoyennes partout en France du 2 au 10 novembre.

« Nous appelons chacun, dans son quartier, à son travail, au sein de son association, de son club de sport et de ses réseaux, à aller au-devant des autres, à se parler, à débattre, à organiser des concerts ou des repas. L’idée est de faire tomber les distances sociales et culturelles », explique-t-il.

Pas moins de 500 initiatives auront lieu dans tout le pays du 2 au 10 novembre, avec le week-end des 5 et 6 novembre pour point d’orgue des festivités. L’ensemble des manifestations est à retrouver sur le site www.fraternite-generale.fr.