Comment vont Bernadette et Jacques Chirac ?

SANTE L’ancien président et son épouse se reposent après avoir été tous deux été hospitalisés à la Pitié-Salpêtrière…

C.B.

— 

Jacques et Bernadette Chirac lors d'une cérémonie au musée du quai Branly, en novembre 2011.

Jacques et Bernadette Chirac lors d'une cérémonie au musée du quai Branly, en novembre 2011. — Francois Mori/AP/SIPA

Il a finalement pu rentrer chez lui. Après trois semaines d’hospitalisation, l’ex-président Jacques Chirac, 83 ans, a quitté jeudi la Pitié-Salpêtrière pour poursuivre sa convalescence à son domicile parisien.

Comment va-t-il ?

Mieux même si, comme le souligne l’un de ses amis auprès du Parisien-Aujourd’hui en France, son état « reste vraiment fragile ». L’ancien chef de l’Etat (1995-2007), qui ne se déplace plus qu’en fauteuil roulant, avait dû rentrer en urgence le 18 septembre du Maroc, où il était en villégiature avec son épouse Bernadette, afin d’être hospitalisé pour une infection pulmonaire.

Ce n’est pas son premier ennui de santé. En 2005, il avait été victime d’un accident vasculaire cérébral. Depuis, et alors que Jacques Chirac a longtemps été connu pour sa santé de fer et son naturel bon vivant – il a dû être hospitalisé à plusieurs reprises. Notamment en décembre 2015, période pendant laquelle il avait été hospitalisé pour « affaiblissement ».

Comment se porte Bernadette ?

Elle aussi avait été admise à la Pitié-Salpêtrière le 21 septembre, soit trois jours après son époux. Elle avait pu quitter l’hôpital le 24 septembre. Sa famille avait justifié cette hospitalisation par le besoin de « souffler et récupérer un peu ». L’ex-Première dame, toujours très éprouvée par le décès de sa fille aînée, Laurence, en avril, aurait été secouée par l’hospitalisation de son mari.

Mais Le Parisien-Aujourd’hui en France révèle ce vendredi une autre raison : l’automédication, dont l’ex-Première dame serait friande. « La marraine de l’opération Pièces jaunes avait mélangé plusieurs traitements. Un cocktail toxique qui a nécessité cette courte hospitalisation », écrit le quotidien.

Et maintenant ?

Le couple se repose dans un hôtel particulier de la rue de Tournon (Paris 6e), qui a été mis à leur disposition par le milliardaire François Pinault. Frédéric Salat-Baroux, l’époux de Claude Chirac, a remercié jeudi toute l’équipe médicale et le personnel administratif de la Pitié-Salpêtrière « pour la qualité des soins prodigués et l’immense attention dont ils ont fait preuve à l’égard » de Jacques Chirac.

La famille Chirac a aussi adressé ses remerciements à tous les Français « qui lui ont témoigné leur affection et leur attachement ». « Cet élan et cette gentillesse ont certainement contribué à lui donner, dans l’épreuve, ce surcroît décisif de force et d’énergie », a souligné Salat-Baroux.