Cinq infos dans le rétro: Réunion des Républicains, manifestation des Chinois et Mère Teresa

ACTU Si jamais vous avez profité de votre week-end loin de votre téléphone ou de votre ordinateur, voici l’essentiel de l’actualité…

David Blanchard

— 

Une photo de mère Teresa, place Saint-Pierre à Rome.

Une photo de mère Teresa, place Saint-Pierre à Rome. — Alessandra Tarantino/AP/SIPA

Déconnecter tout un week-end, ça fait du bien. Mais à la veille de retourner au bureau, vous vous demandez : « Mais au fait, que s’est-il passé ce week-end ? » Pas de panique, la rédaction de 20 Minutes était là, fidèle au poste, 24h/24, et vous concocte ce petit résumé de l’actu. Voici les cinq infos dans le rétro du week-end.

1. Les Républicains s'évitent à La Baule

Deux jours de discours, mais pas vraiment de rencontre : la campagne des primaires à droite a fait halte ce week-end à La Baule. On en retiendra la volonté de Juppé d'édicter un code de bonne conduite, moqué par Sarkozy, et l'unanimité contre Hollande (plus petit dénominateur commun?). NKM, elle cherche toujours ses parrainages. Et les militants hésitent.

L'info en plus: C'est une polémique qui a fait pschitt. Accusé d'une petite phrase sexiste sur les femmes, des personnalités (dont trois ministres) se sont emballées contre Bruno Le Maire. Il s'est avéré que celle-ci avait été mal reprise, et jamais prononcée dans son discours à La Baule. Oups...

2. Les Chinois manifestent à Paris contre les violences

Cet été, un meurtre sordide a réveillé une communauté qui se fait rarement entendre : les Chinois réclament plus de sécurité contre les agressions dont ils se disent régulièrement victimes. A l'appel de 64 associations, plusieurs dizaines de milliers ont manifesté ce dimanche à Paris, place de la République.

L'info en plus: Une mère de famille de l'Essonne a abandonné son fils de six ans sur l'autoroute, près de Bordeaux. Il a été retrouvé miraculeusement, prostré derrière une barrière de sécurité. Les explications de la mère de famille sont confuses.

3. Mère Téresa devient une sainte

La religieuse a été cannonisée par le pape François ce dimanche matin, devant 100.000 fidèles. «Nous déclarons la bienheureuse Teresa de Calcutta sainte et nous l'inscrivons parmi les saints, en décrétant qu'elle soit vénérée en tant que telle par toute l'Eglise», a indiqué le pape. Sa fête a été fixée au 5 septembre.

L'info en plus : Dimanche électoral en Allemagne. La région d'origine de la Chancelière Angela Merkel, le Mecklembourg-Poméranie occidentale, est appelée aux urnes. Les populistes de l'AfD sont annoncés devant la CDU-CSU, selon les premiers sondages réalisés à la sortie des urnes, ce qui serait un camouflet pour Merkel.

4. Chine et USA ratifient l'accord mondial sur le climat

Les deux plus gros pollueurs de la planète ont ratifié samedi l'accord mondial sur le climat, issu de la COP 21. A eux deux, Chine et USA émettent 40% des gaz à effet de serre. Selon la Maison Blanche, Barack Obama profitera du sommet du G20, dimanche et lundi, pour pousser d’autres pays, parmi lesquels l’Inde, à ratifier rapidement le traité.

L'info en plus: François Hollande vivra en Chine le dernier G20 de son mandat. Au menu des échanges du président français avec ses homologues : la Syrie, le financement du terrorisme et le déficit commercial avec la Chine.

5. Trois Français encore en lice à l'US Open

Le dernier Grand Chelem de la saison peut toujours sourire à un tricolore. Tsonga, Monfils et Pouille sont toujours en course pour le début de la deuxième semaine, celle des choses sérieuses. Les deux meilleurs joueurs français actuels ont des matches abordables pour ces 8e de finale : Tsonga joue contre Jack Sock, Monfils contre Marcos Baghdatis. Ce sera plus compliqué pour Lucas Pouille, opposé à Nadal.

L'info en plus: C'est déjà la crise au RC Toulon. Les rugbymen de la rade ont perdu contre Brives (25-21) à domicile, la deuxième défaite en trois journées de championnat. Leur président est furieux, et affirme que ses joueurs vont «prendre cher».