Une opération antidrogue franco-espagnole a permis la saisine début août à Séville (sud de l'Espagne) de 900 kilos de cocaïne importée de Colombie dans une fausse cargaison de bananes, a-t-on appris dimanche auprès des polices française et espagnole.

La drogue, acheminée par voie maritime dans deux conteneurs transportant officiellement des bananes mais dont l'un contenait en réalité de la cocaïne, a été déchargée dans le port d'Algesiras, puis cachée dans un entrepôt à Séville, à quelque 180 kilomètres, selon un communiqué de la police espagnole.

Trois Espagnols arrêtés

Les trafiquants présumés, trois Espagnols arrêtés le 9 août, camouflaient leur activité grâce à une entreprise d'importation de fruits basée à Séville gérée par l'un d'entre eux.

En avril 2016, l'Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (l'OCRTIS) de la police judiciaire française avait appris grâce à son réseau l'existence d'un trafic de cocaïne organisé depuis la Colombie vers l'Europe et son fonctionnement: acheminement via Algesiras jusqu'à l'Espagne puis stockage à Séville. L'office a prévenu ses homologues en Espagne.

L'enquête est toujours ouverte et d'autres arrestations pourraient avoir lieu à l'avenir, indique la police espagnole. Les trois personnes arrêtées ont été remises à la justice, annonce-t-elle sans plus de précisions.

Mots-clés :