Deux communes des Alpes-Maritimes ont pris des arrêtés interdisant le «burkini» sur les plages.
Deux communes des Alpes-Maritimes ont pris des arrêtés interdisant le «burkini» sur les plages. - AP/SIPA

Les arrêtés municipaux contre le burkini se sont multipliés ces derniers jours dans les stations balnéaires du sud de la France. Au total, 26 communes ont interdit le port de cette tenue de plage couvrant le corps et la tête des femmes. Mais d’après le site Francetv info, 21 communes n’auraient encore procédé à aucune verbalisation.

Les communes de Cap d’Ail, de Mandelieu-la-Napoule (Alpes-Maritimes) et de Leucate (Aude) n’ont quant à elles pas encore communiqué sur d’éventuelles contraventions.

>> A lire aussi : Le Conseil d'Etat tiendra une audience publique ce jeudi

Vingt-deux amendes à Nice et à Cannes

La majorité des contraventions ont été dressées à Nice. Les policiers municipaux de Nice ont procédé ce lundi à la verbalisation de huit femmes qui portaient un burkini sur une des plages de la ville, selon Nice Matin. Ce mardi, huit autres femmes ont été verbalisées, portant à seize le nombre total de femmes qui ont été punies d’une amende pour port de burkini en 48 heures, selon Metronews.

>> A lire aussi : Une femme verbalisée à Cannes sur une plage pour le port d'un voile

A Cannes, six contraventions ont également été dressées, selon le cabinet du maire. « 15 personnes ont par ailleurs été approchées par des agents et ont obtempéré », a déclaré la mairie à Francetv info.

Dans le Var (Cavalaire-sur-Mer, Lavandou…), les Bouches-du-Rhône (Saintes-Marie-de-la-mer, La Ciotat et Cassis…), en Corse (Sisco) ou dans le Nord (le Touquet et Oye-Plage), aucune verbalisation n’aurait été dressée, affirme le site Francetv info.

Mots-clés :