Vueling annule 66 vols ce mardi avec la grève des contrôleurs en France

TRANSPORT AERIEN Soixante-quatre vols annulés mardi étaient prévus au départ ou à destination d’aéroports français...

Clémence Apetogbor

— 

Vueling a annulé 66 vols en raison de la grève des contrôleurs aériens en France le 5 juillet 2016

Vueling a annulé 66 vols en raison de la grève des contrôleurs aériens en France le 5 juillet 2016 — Andreu Dalmau/SIPA

Vueling a annoncé ce mardi une nouvelle journée noire avec 66 annulations de vols, entraînées selon elle par la grève des contrôleurs aériens en France.

La compagnie aérienne a déjà supprimé des dizaines de liaisons depuis jeudi, s’attirant les foudres des clients et des autorités.

Selon Vueling, ces annulations sont liées à la grève des contrôleurs aériens en France, répondant à l’appel de syndicat français de l’aviation civile USAC-CGT pour protester contre la loi Travail.

Des annulations vraiment liées à la grève ?

Soixante-quatre vols annulés mardi étaient prévus au départ ou à destination d’aéroports français - Orly, Roissy-Charles-de-Gaulle, Marseille, Lyon, Nantes, Rennes, Bastia, Bordeaux et Toulouse -, selon le site internet de Vueling.

Parmi ces vols, dix-huit reliaient ces villes à l’aéroport de Barcelone El Prat, la base principale de Vueling, déjà en proie au chaos depuis plusieurs jours à cause d’annulations ou de retards.

Le directeur commercial de Vueling, David Garcia, avait assuré lundi qu’une grève des contrôleurs en France le 28 juin, était déjà la « raison principale » des difficultés rencontrées depuis le 30 juin.

Mais d’après un syndicat représentant le personnel navigant, elles sont liées à un plan de vols trop ambitieux pour l’été par rapport aux capacités de Vueling. C’est également l’avis du ministre espagnol de l’Economie Luis de Guindos.

Le gouvernement espagnol menace

Vueling a décidé depuis d’embaucher une trentaine de pilotes, du personnel de cabine et de louer six avions supplémentaires.

La compagnie aérienne n’a pas chiffré publiquement le nombre de voyageurs touchés mais selon la presse espagnole plus de 8.000 passagers ont été touchés entre jeudi et dimanche.

Le gouvernement espagnol et les autorités catalanes ont menacé Vueling de sanctions, se montrant peu satisfaits de ses explications.

>> A lire aussi : L'ouverture de nouvelles lignes Ryanair freinée au Royaume-Uni en raison du Brexit

La ministre de l’Equipement Ana Pastor a exigé lundi soir que Vueling présente au plus vite un plan d’urgence pour la saison estivale destiné à éviter de nouvelles perturbations. Elle a rappelé lundi qu’il est possible de remplacer la licence d’exploitation définitive d’une compagnie aérienne pour une temporaire.

Ryanair et Easyjet également touchés

Vueling n’est pas la seule compagnie low cost touchée. L’irlandaise Ryanair a déploré avoir dû annuler 102 vols mardi en France, touchant plus de 18.000 clients.

>> A lire aussi : Une compagnie low-cost promet des vols vers New York à 179 euros

« Plus de 100.000 vont souffrir des retards importants », regrette encore la compagnie aérienne, qui en appelle à la Commission européenne.

La britannique EasyJet prévoit aussi annulations et retards, alors que « 65 % des vols d’easyJet survolent la France ».

Mots-clés :