Policiers tué dans les Yvelines: Qui est Larossi Abballa, le meurtrier présumé?

PORTRAIT Le meurtrier présumé était un jeune homme de 25 ans originaire de Mantes-la-Jolie...

N.Beu.

— 

Un véhicule du Raid à Magnanville, dans les Yvelines, où un couple de policiers a été tué, le 14 juin 2016.

Un véhicule du Raid à Magnanville, dans les Yvelines, où un couple de policiers a été tué, le 14 juin 2016. — MATTHIEU ALEXANDRE / AFP

Daesh frappe à nouveau la France. L’organisation terroriste a revendiqué ce mardi via son agence de propagande, Amaq, le meurtre d’un couple de policiers à Magnanville, dans les Yvelines. L’auteur de ce double meurtre : Larossi Abballa. Qui était ce terroriste, tué par le Raid lors d’un assaut ? 20 Minutes fait le point.

>> Suivez la journée en direct par ici

Un jeune de Mantes-la-Jolie

Le meurtrier présumé du policier et de sa femme, dont l’identité nous a été confirmée, était un jeune homme de 25 ans. Il était originaire de Mantes-la-Jolie, a également appris l’AFP de source proche du dossier. Il avait été condamné pour de nombreux faits de droit commun (vol, recel, violences…), selon RTL. Il avait ouvert un commerce du nom de Dr Food en fin d’année dernière, comme le confirme cette page Web. Selon RTL, il s’agirait d’une petite entreprise de livraison de repas à domicile. D'un fast-food, selon BFMTV.

Un djihadiste connu

Abballa a été condamné en 2013 pour participation à une filière djihadiste entre la France et le Pakistan. Jugé avec sept autres prévenus, il avait été condamné à trois ans de prison dont six mois avec sursis pour « association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes ». « Le groupe jugé pour "association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes" s’était donné pour but de favoriser le recrutement en France, la formation physique et idéologique et l’envoi au Pakistan de jeunes volontaires pour le djihad armé », précise une dépêche AFP de septembre 2013.

Un « combattant de l’Etat islamique »

Selon des sources policières, l’homme « s’est revendiqué du groupe djihadiste » durant les négociations avec le Raid. Des témoins ont également rapporté aux enquêteurs qu’il aurait crié « Allah akbar » en attaquant le policier, tandis que le journaliste spécialisé David Thomson indique qu’Abballa a revendiqué l’attentat sur Facebook Live.

Quelques heures après, l’agence Amaq liée au groupe djihadiste a affirmé qu’un « combattant de l’Etat islamique » (EI) avait tué le couple près de Paris, selon le centre américain de surveillance de sites djihadistes SITE. Le parquet antiterroriste s’est d’ailleurs saisi de l’enquête.