EN DIRECT. Policier et sa compagne tués: Le bras médias de Daesh revendique l'attaque... Le parquet antiterroriste saisi...

LIVE Suivez les événements en direct...

G. N. et P.B.

— 

Un véhicule du Raid déployé à Magnanville, dans les Yvelines, où un forcené a tué un policier et sa compagne, le 13 juin 2016.

Un véhicule du Raid déployé à Magnanville, dans les Yvelines, où un forcené a tué un policier et sa compagne, le 13 juin 2016. — M.ALEXANDRE/AFP

L’ESSENTIEL :

  • Un policier et sa compagne ont été tués, leur enfant a pu être sauvé
  • Tué lors de l'assaut, le forcené se serait revendiqué de Daesh
  • L'organe médias de Daesh a revendiqué l'attaque
  • Le parquet antiterroriste s'est saisi de l'affaire, une réunion aura lieu à l'Elysée mardi matin à 7h45

6h00: Les revendications de Daesh pour Orlando et Magnanville très proche

C'est la même formule employée, «des combattants de l'Etat islamique». Dans le cas de Paris ou de Bruxelles, Isis avait parlé de «frères» et détaillé beaucoup plus précisément l'attaque. Cela pourrait illustrer deux types d'attaques: celles coordonnées par Daesh et celles inspirées par des loups solitaires qui lui prêtent allégeance.

 

3h30: 11 actions islamistes contre des policiers et des militaires depuis 2012

De Mohamed Merah jusqu'à l'attaque de lundi, cela fait 11 attaques, ou tentatives d'attaques, contre des policiers et des militaires depuis 2012. Au total, six membres des forces de l'ordre ont été tués.

 

2h00: Le bras médias de Daesh revendique

Amaq, l'organe de presse de Daesh, a d'abord tweeté en anglais, puis l'antenne française de l'organisation a traduit la revendication: «Un combattant de l'Etat islamique tue à l'arme blanche un chef-adjoint de la police des Mureaux ainsi que sa femme fonctionnaire de police dans la ville de Magnanville près de Paris.»

 

1h30: Le forcené se serait revendiqué de Daesh, selon l'AFP

Selon une source policière, l'homme se serait revendiqué de Daesh (groupe djihadiste Etat islamique) durant les négociations avec le Raid, avant d'être abattu, indique l'AFP. Des témoins ont rapporté aux enquêteurs qu'il aurait crié «Allah akbar» en attaquant le policier.

«A ce stade, le parquet antiterroriste s'est saisi de l'enquête compte tenu de la cible, du mode opératoire et des propos tenus pendant la négociation avec le Raid», précise le parquet de Paris à 20 Minutes.

1h15: Le parquet antiterroriste se saisit de l'enquête

La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête. Elle est confiée à la sous-division antiterroriste de la police judiciaire, à la PJ de Versailles et à la direction générale de la sécurité intérieure, a annoncé le parquet de Paris.

0h45: Le communiqué du ministère de l'Intérieur

"M. Bernard CAZENEUVE, Ministre de l'Intérieur, exprime son infinie tristesse alors qu'un commandant de police et sa compagne, elle-même fonctionnaire du ministère de l'Intérieur, ont été mortellement blessés ce soir à leur domicile de Magnanville (Yvelines).

 

Il adresse ses sincères condoléances à leurs familles et à leurs proches en ces moments si douloureux. Il assure les collègues du policier décédé et de sa compagne de son entier soutien et se rendra demain matin aux commissariats des Mureaux et de Mantes-la-Jolie leur témoigner la solidarité du Gouvernement.

 

L'agresseur a été neutralisé par les hommes du RAID, qui ont fait preuve d'un grand sang-froid, d'un grand professionnalisme et ont sauvé le petit garçon du couple.

 

L'enquête ouverte sous l'autorité de la Justice devra établir les circonstances précises de cette tragédie qui bouleverse tous les Français."

 

0h30: Le bilan du drame est lourd:

- Le policier a été tué devant son domicile, et sa compagne a été retrouvée morte après l'assaut.

- L'enfant du couple, un petit garçon de trois ans, a été sauvé. Il est «choqué» mais «sain et sauf», selon les autorités.

- Le forcené a été tué par le Raid lors de l'assaut.

00h20 : La compagne tuée était elle-même policière

Selon le procureur de la République, les policiers ont trouvé le corps d’une femme en entrant dans la bâtisse. Elle serait très probablement la compagne du policier tué. Elle-même était fonctionnaire de police.

00h17: La femme tuée également, le petit garçon sauvé

La femme a été tuée et le petit garçon sauvé, selon le ministère de l'Intérieur.

00h15: L'agresseur abattu au cours de l'assaut

L'agresseur présumé a été abattu par le Raid, selon BFMTV.

00h11: L'assaut serait terminé

L'assaut, donné par le Raid, est terminé.

00h10: Le Raid serait en train d'intervenir

Le Raid serait en train d'intervenir, selon le ministère de l'Intérieur.

00h05: Le voisin serait un ancien légionnaire, d'après BFMTV

D'après la chaîne d'info en continu, le voisin et agresseur serait un ancien légionnaire, donc un homme rompu aux combats.

00h01 : Une explosion vient de retentir

Une explosion vient de retentir. D’après BFMTV, une colonne de la BRI est arrivé.

23h36 : Le quartier bouclé

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur précise que le quartier a été bouclé. Il ajoute que le contact a été établi entre l’agresseur et les négociateurs du Raid.

23h33 : Pierre-Henri Brandet s’exprime

Le porte-parole du ministère de l’intérieur s’exprime en direct sur les chaînes d’info en continu. Il assure que l’agresseur n’a pas encore été identifié. Il ajoute que l’information selon laquelle il y aurait une prise d’otage n’est pas confirmée.

23h31 : L’agresseur serait un voisin de la victime

D’après Le Parisien, la victime connaissait son meurtrier puisqu’il s’agirait de son voisin.

23h28: Les motivations de l'agresseur inconnus

Les motivations du meurtrier sont encore inconnues, précise le ministère de l'Intérieur.

23h23 : La victime rentrait du travail

Né en 1974, le policier, qui travaillait aux Mureaux (Yvelines), a été tué de plusieurs coups de couteau alors qu’il rentrait chez lui vers 21h.

23h06 : Un policier tué à l’arme blanche, sa famille prise en otage

Un policier a été tué lundi soir devant son domicile à Magnanville (Yvelines) de plusieurs coups de couteau par un homme qui s’est ensuite retranché dans la maison, a-t-on appris de source policière. L’agresseur présumé retient la famille en otage. Le Raid est sur place.

Mots-clés :