Des jeunes en entreprise (illustration)
Des jeunes en entreprise (illustration) - SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA

Pour réussir en entreprise, trois quarts des jeunes (18-24 ans) sont « prêts à tout » et un sur cinq (18 %) irait même jusqu’à « coucher ». C’est ce que révèle un sondage OpinionWay réalisé pour les éditions Tissot, spécialisées en droit du travail, et publié ce lundi (cf encadré).

De manière générale, les hommes (59 %) se disent davantage « prêts à tout » pour se faire une place dans leur entreprise que les femmes (47 %). La tendance semble diminuer avec l’âge, puisqu’ils ne sont plus de 51 % chez les 35-49 ans et 44 % chez les plus de 50 ans. Et pour arriver à leurs fins, c’est le fait de « communiquer en permanence sur ses réalisations » qui remporte le plus d’adhésions de la part des salariés français (53 %).

>> A lire aussi : Plus de deux Français sur trois sont heureux au travail

Rien ne vaut la flatterie 

Toutefois, 29 % sont prêts à « ne pas dire exactement la vérité » à leurs supérieurs, 22 % 22 % sont prêts à « acquiescer à toutes les idées de leur boss, même celles qui ne leur semblent pas pertinentes », et à « user de leurs charmes ». Enfin, sur l’ensemble des salariés, un sur dix (9 %) se dit « prêt à coucher ».

Mais quels sont, selon eux, ceux qui réussissent le mieux ? Tous âges confondus, les salariés considèrent que ce sont d’abord ceux qui « savent flatter leurs chefs » (43 %), bien devant « les plus compétents » (36 %) et ceux « qui n’agissent que dans leur propre intérêt » (38 %).

 

Sondage réalisé du 6 au 14 avril par questionnaire auto-administré en ligne auprès d’un échantillon de 1.060 salariés issu d’un échantillon de 2.067 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).

Mots-clés :