EXCLUSIF. Pour 7 jeunes sur 10, #NuitDebout exprime plutôt bien les revendications de la jeunesse

SONDAGE Selon une enquête OpinionWay pour «20 Minutes», les 18-30 ans sont 69 % à estimer que les personnes participant au mouvement #NuitDebout expriment les revendications des jeunes générations…

L.C.

— 

Des jeunes participent au mouvement #NuitDebout sur la place de la République, le 9 avril 2016.

Des jeunes participent au mouvement #NuitDebout sur la place de la République, le 9 avril 2016. — MEHDI FEDOUACH / AFP

Le mouvement #NuitDebout, qui occupe depuis le 31 mars la place de la République à Paris, a essaimé dans plusieurs dizaines de villes françaises. Auto-défini comme une « convergence des luttes », incarne-t-il les voix des jeunes ? Parmi les 18-30 ans, sept sondés sur dix trouvent que les personnes qui participent à #NuitDebout expriment tout à fait ou plutôt bien les revendications de leur génération, selon une enquête OpinionWay pour 20 Minutes*. Toutefois, seuls 26% se disent prêts à passer une nuit sur l'une des places occupées par le mouvement.

>> A lire aussi : Qu'est-ce que le mouvement #NuitDebout?

Pour un jeune sur deux, les revendications de #NuitDebout ne sont pas claires

Deux semaines après l’éveil de #NuitDebout, 96 % des 18-30 ans sondés déclarent avoir entendu parler du mouvement. Il y a peu d’écart entre les différentes zones géographiques : 92 % des jeunes vivant dans une commune rurale affirment savoir que le mouvement existe, contre 96 % pour ceux vivant dans une ville de plus de 200 000 habitants (hors Paris), et 96 % en région parisienne.

Si le mouvement a une bonne notoriété, 54 % des 18-30 ans ayant entendu parler de #NuitDebout trouvent que les revendications ne sont pas claires. En revanche, elles semblent limpides pour 56 % des jeunes vivant dans une commune rurale et pour 69 % des jeunes chômeurs.

21 % des jeunes jugent que #NuitDebout exprime « tout à fait » les revendications des jeunes

Parmi les jeunes qui ont connaissance du mouvement, ils sont 21 % à être tout à fait d’accord avec l’affirmation « les personnes qui participent à #NuitDebout expriment les revendications de leur génération », et 48 % à être « plutôt » d’accord. En revanche, 24 % des sondés ont répondu qu’ils n’étaient « plutôt pas » d’accord, et 6 % « pas du tout » d’accord.

La somme des sondés se déclarant « tout à fait » ou « plutôt » d’accord avec cette affirmation est plus élevée chez les chômeurs (79 %) que chez les actifs occupés (67 %).

>> A lire aussi : Les intox à ne pas croire autour du mouvement

24 % des 18-30 ans soutiennent « tout à fait » #NuitDebout

Interrogés sur leur éventuel soutien à #NuitDebout, les sondés ont majoritairement répondu par l’affirmative : ils sont 24 % à affirmer le soutenir « tout à fait » et 36 % à répondre « oui, plutôt ». En revanche, les jeunes sont respectivement 27 % et 12 % à ne « plutôt pas » ou « pas du tout » soutenir le mouvement.

Quant à la forme que pourrait prendre leur engagement, les jeunes sont 40 % à se dire prêts à se déplacer pour soutenir le mouvement. En effet, 26 % des jeunes interrogés déclarent être prêts à s’engager « jusqu’au bout de la nuit » et 14 % se disent prêts à s’engager, « mais seulement en journée ». La dimension virale de l’engagement des jeunes est notable : 26 % des sondés sont d’accord pour soutenir #NuitDebout « derrière leur ordi ». En revanche, un tiers des jeunes sondés rejettent en bloc tout engagement aux côtés du mouvement.

>> A lire aussi : Qui sont les organisateurs de ce mouvement contre la loi Travail?

Les débordements violents sont condamnés

Des incidents ont émaillé la #NuitDebout parisienne le week-end du 9 avril. Une violence condamnée par une large majorité de jeunes. Parmi ceux que 20 Minutes a interrogés, 87 % condamnent les débordements. En revanche, 13 % des sondés les approuvent.

Quant à l’avenir encore incertain de #NuitDebout, six jeunes sur dix ne souhaitent pas que le mouvement débouche sur une candidature à l’élection présidentielle de 2017. Un résultat plutôt cohérent avec le rejet de la politique institutionnelle affiché par le mouvement.

Si vous avez entre 18 et 30 ans, vous pouvez participer au projet «#MOIJEUNE», une série d'enquêtes lancée par 20 Minutes et construite avec et pour les jeunes. Toutes les infos pour vous inscrire en ligne ici.

 

* Enquête 20 Minutes avec OpinionWay réalisée en ligne par questionnaire auto-administré le 13 avril 2016 auprès d’un échantillon représentatif de 569 jeunes âgés de 18 à 30 ans (méthode des quotas).