La Prévention routière veut rendre obligatoire les bandes fluos sur les cartables des enfants.
La Prévention routière veut rendre obligatoire les bandes fluos sur les cartables des enfants. - Elisa Frisullo / 20 Minutes

Quatre-vingt-six enfants de moins de 12 ans ont été tués sur les routes de France en 2015 et 4.295 ont été blessés. Face à ce triste bilan, la Prévention routière lance un appel à la mobilisation générale à travers  une nouvelle campagne « Zéro enfants tués sur les routes de France ».

Parmi les mesures dévoilées par l’association pour endiguer cette mortalité, figure l’obligation d’inclure des bandes fluos sur l’ensembledes cartables scolaires. Lorsque la nuit tombe tôt, les enfants seraient ainsi visibles à 150 mètres au lieu de 30 mètres. « Avec une loi, les dispositifs de sécurité seraient généralisés, assez grands et surtout bien placés devant, sur le côté et derrière », explique au Parisien Anne Lavaud, la présidente de l’association Prévention routière.

« Un tiers des jeunes tués sur le trajet maison-école »

Cette mesure s’inspire du modèle allemand où 20 % de la surface des sacs à dos scolaires sont recouverts de bandes réfléchissantes. Le dispositif semble fonctionner : il y a proportionnellement moins d’enfants tués sur les routes allemandes qu’en France.

>> A lire aussi : Sécurité routière, 10,7% de morts en moins sur les routes en janvier

Pour Philippe Lesire, spécialiste de l’accidentologie des enfants au Laboratoire d’accidentologie, de biomécanique et d’analyse des comportements humains (Lab), « tout ce qu’on peut faire pour réduire la mortalité des enfants est bon à prendre. » Surtout qu'« un tiers des jeunes piétons blessés ou tués sur la route le sont sur le trajet maison-école ».

Un aménagement sécurisé de tous les passages piétons

La Prévention routière réclame également tout un tas d’autres mesures dont un taux de TVA à 5,5 % pour les sièges auto contre 20 % aujourd’hui et la généralisation des systèmes anti-collision piéton sur l’ensemble des véhicules neufs.

Elle souhaite aussiune limitation de vitesse à 30 km/h aux abords des écoles, gymnases, parcs et jardins publics et l’aménagement sécurisé de tous les passages piétons avec un zébra et une ligne d’arrêt d’un mètre avant le passage.

Mots-clés :