Illustration: plaques au gaz.
Illustration: plaques au gaz. - Franck LODI/SIPA

Nouvelle baisse du prix du gaz, tarifs forfaitaires pour les courses de taxi entre Paris et les aéroports franciliens, passage au tout numérique pour Pôle emploi ou encore prorogation automatique du Plan d’épargne logement (PEL) : plusieurs nouveautés vont s’appliquer à partir du 1er mars. Et d’autres changements suivront à la fin du mois. 20 Minutes fait le point.

Un tarif forfaitaire entre Paris et les aéroports franciliens

Finies les mauvaises surprises avec des courses qui peuvent parfois coûter un bras. A partir du 1er mars, les taxis devront appliquer un tarif forfaitaire fixe pour toutes les courses directes reliant Paris et les aéroports franciliens d’Orly et Roissy Charles de Gaulle.

Voici la nouvelle tarification :

- 30 euros entre l’aéroport d’Orly et Paris rive gauche,

- 35 euros entre l’aéroport d’Orly et Paris rive droite,

- 50 euros entre l’aéroport Charles-de-Gaulle et Paris rive droite,

- 55 euros entre l’aéroport Charles-de-Gaulle et Paris rive gauche.

Le prix du supplément facturé lors d’une réservation sera lui aussi fixe, quelle que soit la distance parcourue lors de la course : 4 euros pour une réservation immédiate et 7 euros pour une réservation anticipée.

Autre bonne nouvelle, les taxis parisiens n’auront plus le droit de faire payer de suppléments pour les bagages, mais pourront réclamer 4 euros pour tout passager supplémentaire à partir du 5e.

Nouvelle baisse du prix du gaz

Le recul continue. La Commission de régulation de l’énergie (CRE) l’annonçait il y a quelques jours : pour le sixième mois consécutif, les tarifs réglementés du gaz pratiqués par Engie (ex-GDF Suez) vont à nouveau baisser, de 3,22 % (hors taxes) en moyenne dès le 1er mars. Soit une baisse de 15,4 % en moyenne depuis le 1er janvier 2015, a évalué la CRE. Une bonne nouvelle pour les 6,4 millions d’abonnés au gaz de ville, qui économiseront de 1,1 % à 3,3 % en moyenne selon leur usage.

Pôle emploi : l’obligation de s’inscrire en ligne étendue à toute la France

C’étaient les cinq derniers territoires à ne pas encore avoir basculé, mais dès le 1er mars, l’Auvergne-Rhône-Alpes, la Bretagne, l’Île-de-France, la Guadeloupe et la Martinique passeront au nouveau système d’inscription en ligne de Pôle emploi.

Pour s’inscrire sur la liste des demandeurs d’emploi et faire une demande d’allocations, les personnes en recherche d’emploi devront avoir accès à un ordinateur connecté à Internet et à un scanner (pour fournir les pièces justificatives demandées). Celles qui ne sont pas équipées ou pas habituées pourront toujours se rendre dans leur agence pour s’inscrire en ligne et bénéficier au besoin d’une aide.

Prorogation automatique du Plan d’épargne logement (PEL)

Les détenteurs d’un PEL ouvert à partir du 1er mars 2016 (dont la rémunération a baissé à 1,5 % brut le 1er février 2016), vont désormais bénéficier d’une reconduction automatique de leur contrat jusqu’à son échéance. Auparavant, selon la durée de placement souhaitée (de 4 à 10 ans) et les modalités du contrat, il revenait parfois au détenteur du PEL de faire part de son souhait de le reconduire. A compter du 1er mars, c’est à la banque d’informer par courrier le propriétaire du PEL de l’approche de chaque échéance, au moins un mois avant la date anniversaire. Le détenteur qui souhaite clôturer son plan devra ensuite se manifester auprès de sa banque au moins cinq jours avant la date anniversaire, sans quoi le PEL sera prorogé d’un an. Cette disposition s’appliquera à l’ensemble des PEL à partir du 1er juillet prochain.

Mots-clés :