Un parc de véhicules d’occasion. Illustration voiture, achat.
Un parc de véhicules d’occasion. Illustration voiture, achat. - FREDERIC SCHEIBER / 20 MINUTES

Le Conseil national des professions de l’automobile (CNPA) a annoncé ce lundi, sur RTL, vouloir mettre en place une prime à la casse pour les propriétaires de vieilles voitures d’occasion. Le but est de faire disparaître les vieux diesels de la circulation mais aussi de permettre aux automobilistes d’acquérir de nouveaux véhicules.

Cette mesure figurera dans un livre blanc avec des propositions sur l’avenir de la filière que le CNPA remettra dans les prochains jours à Emmanuel Macron, ministre de l’Economie.

A lire aussi >> La fin de la prime à la casse va peser sur le secteur automobile et la croissance en 2011

Une prime de 500 à 1000 euros

Près de 10 millions de véhicules âgés de plus de 10 ans circulent actuellement en France, 60 % d’entre eux sont des diesels et échappent à toutes les nouvelles normes anti-pollution. Ce chiffre grimpe même à plus de 90 % pour les 2 millions de vieux véhicules utilitaires. Tous ces véhicules pourraient bénéficier d’une prime de 500 à 1000 euros, estime le CNPA.

Ou une aide sous forme de prêts

Le CNPA propose également une alternative à cette prime avec la mise en place de prêts avantageux avec un taux très bas, voire à taux 0 %. Cette autre mesure permettrait également de rajeunir le parc automobile.

>> A lire aussi: Vente de véhicules d’occasion : Bientôt une loi pour éviter les arnaques

Les professionnels estiment que l’opération serait quasi-indolore pour le gouvernement, qui récupérerait son aide sous forme de taxes. Cela permettrait aussi de dynamiser la filière de l’automobile en France.

Mots-clés :