Manifestation contre l'état d'urgence samedi 30 janvier 2016 à Paris.
Manifestation contre l'état d'urgence samedi 30 janvier 2016 à Paris. - SEVGI/SIPA

Des violences se sont produites ce samedi en marge de la manifestation contre l’état d’urgence organisée à Paris. Selon une source policière citée par l’AFP, deux militaires en civil et hors service ont été agressés samedi après-midi par une vingtaine de personnes en marge de la manifestation à Paris pour la levée de l’état d’urgence.

L’enquête devra notamment s’attacher à déterminer s’ils ont été visés en raison de leur qualité de militaire ou s’ils ont pu être pris pour des militants d’extrême-droite, selon une source proche de l’enquête.

Portable dérobé

Les agresseurs étaient vêtus de noir, masqués et cagoulés, selon la préfecture de police. L’un des deux militaires a été blessé à l’arcade sourcilière et soigné sur place par les pompiers.

Le téléphone de l’un des deux militaires, mobilisés à Paris dans le cadre du plan Vigipirate, a également été dérobé. Les agresseurs ont réussi à prendre la fuite.

Mots-clés :