La zone de la Défense fait partie des sites potentiellement menacés.
La zone de la Défense fait partie des sites potentiellement menacés. - Adrien MORLENT AFP

Sept sites potentiellement visés par des attaques terroristes. France 3 Midi-Pyrénées s’est procuré un document confidentiel du renseignement militaire qui référence sept lieux susceptibles d’être ciblés par des attentats. Une liste établie par la surveillance des réseaux sociaux et des sites Internet proches des djihadistes, indique France 3.

La méthode des « nuages de tags » permet de relever les sites revenant le plus dans les discussions des personnes sous surveillance. Le document précise également le mode opératoire : attentat-suicide avec ceinture d’explosifs, fusillade, voiture piégée, drone ou avion chargés d’explosifs.

Parlement Européen, La Défense, zone aéroportuaire

Dans le document, le renseignement militaire dresse une carte de France, datée du 20 janvier 2016, des « attaques coordonnées, simultanées et géographiquement dispersées » qui pourraient toucher notre pays. Les sites référencés sont les suivants :

  • Zone de La Défense à Paris (risque d’attaque par un drone ou avion piégé)
  • Le Pont de Saint-Nazaire
  • La zone aéroportuaire de Toulouse (attentat-suicide et fusillade)
  • La zone portuaire de Marseille-Fos (drone ou avion piégé)
  • La zone hydrocarbures de Lyon-Sud (voiture piégée)
  • Le Parlement européen de Strasbourg (fusillade)
  • Le Musée Européen de Lille (attentat-suicide).
     

France 3 précise qu’il ne s’agit pas des lieux où se produiront des attentats mais d’une liste émanant d’une analyse de spécialistes militaires sur la « bulle Internet djihadiste » et des informations obtenus par les renseignements.

Mots-clés :