Une manifestante tient une pancarte lors de la marche du 11 janvier 2015, après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher, à Paris.
Une manifestante tient une pancarte lors de la marche du 11 janvier 2015, après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher, à Paris. - PATRICK KOVARIK / AFP

Le ministre de l’Intérieur a livré, dans une interview parue ce mardi sur le site du journal La Croix, de nouveaux chiffres sur les actes xénophobes (actions et menaces) en France. Les actes antisémites sont restés « à un niveau élevé » et les actes antimusulmans « ont triplé » en 2015, a annoncé le ministre de l’Intérieur.

806 actes antisémites (-5 %)

« Pour la totalité de l’année 2015, nous constatons une diminution de 5 % des actes antisémites, qui restent cependant à un niveau élevé, avec 806 actes constatés », a-t-il déclaré. De leur côté, les actes antimusulmans « ont triplé » et s’établissent à « environ 400 pour l’année 2015 », a précisé le ministre.

400 actes antimusulmans (+300 %)

Plus de la moitié de ces actes (actions et menaces) ont été enregistrés au premier trimestre de l’année, dans le sillage des attentats djihadistes contre Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher.

810 atteintes antichrétiennes (+20 %)

Les lieux de culte et cimetières chrétiens, qui sont en France les plus nombreux et se comptent par dizaines de milliers, « ne sont pas épargnés avec 810 atteintes, en hausse de 20 % », a ajouté Bernard Cazeneuve.

En 2014, 133 actes antimusulmans avaient été constatés, selon le décompte dressé sur la base des plaintes et des mains courantes. Pour les actes antisémites, 851 cas avaient été enregistrés en 2014. « En tant que ministre des cultes, je ne peux accepter de tels actes. Ils doivent être sévèrement punis », a ajouté Bernard Cazeneuve à La Croix, qui inaugure mercredi sa nouvelle formule.

Le détail des chiffres doit être communiqué mercredi par le délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (Dilcra), Gilles Clavreul.

Mots-clés :