Une majorité de Français pense que les mesures contre le terrorisme ne sont «pas efficaces»

SONDAGE Une majorité de Français pense toutefois que le gouvernement met en œuvre « tous les moyens nécessaires »…

20 Minutes avec AFP

— 

Des gendarmes en patrouille devant les grands magasins le 19  novembre 2015 à Paris dans le cadre du plan Vigipirate

Des gendarmes en patrouille devant les grands magasins le 19 novembre 2015 à Paris dans le cadre du plan Vigipirate — JOEL SAGET AFP

Pas convaincus mais conciliants. Selon un sondage Elabe pour BFMTV diffusé mercredi, une majorité de Français (53 %) pense que l’exécutif met en œuvre « tous les moyens nécessaires » pour lutter contre le terrorisme, mais ils sont tout aussi nombreux à considérer que ces mesures ne sont « pas efficaces ».

A la question « François Hollande et le gouvernement de Manuel Valls mettent-ils en œuvre tous les moyens nécessaires à la lutte contre la menace terroriste en France ? », 53 % des personnes interrogées répondent par l’affirmative, contre 46 % qui sont d’un avis contraire.

>> Déchéance de nationalité : Près de 9 Français sur 10 y seraient favorables

Clivage gauche-droite

Les sympathisants de gauche sont les plus positifs, avec 82 % d’avis favorables, et 92 % pour les seuls proches du Parti socialiste. Ceux de droite ont une opinion beaucoup plus négative, avec seulement 48 % d’avis positifs, et 38 % chez les proches des seuls Républicains.

Les Français sont en revanche très sceptiques sur l’efficacité des mesures mises en œuvre. Pour 53 % d’entre eux, « la lutte contre la menace terroriste menée par François Hollande et le gouvernement de Manuel Valls n’est » pas efficace », contre 47 % d’un avis contraire.

Le même clivage politique persiste, avec 72 % des sympathisants de gauche, et 83 % de ceux du PS, qui la jugent « efficace ». Mais seulement 42 % de sympathisants de droite, et 34 % de ceux des seuls Républicains, sont de cet avis.

L’enquête a été réalisée par internet les 5 et 6 janvier auprès d’un échantillon de 1.000 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Mots-clés :