Illustration d'une voiture de police.
Illustration d'une voiture de police. - G. Varela / 20 Minutes

Comment une vidéo montrant le viol d’une jeune femme par deux hommes a-t-elle pu faire le tour des réseaux sociaux ? C’est la question à laquelle devront répondre les enquêteurs. Selon une information de France Info, le parquet d’Evry (Essonne) a ouvert une enquête de flagrance dimanche après la publication sur Internet d’une vidéo montrant une jeune femme dans un état second en train d’être abusée par deux hommes, qui habiteraient à Grigny (Essonne).

LIndépendant, un journal basé dans les Pyrennées-Orientales, apporte ce lundi matin un nouvel éclairage à l’affaire. Selon le quotidien, les faits se seraient déroulés non pas à Grigny mais à Perpignan et les deux suspects ont été interpellés dans l’appartement de l’un deux par la police.

La jeune fille découverte en état de choc extrême

Au moment de l'arrestation, la jeune fille, âgée de 19 ans, a également été découverte sur les lieux, en état de choc extrême, indique L’Indépendant. Elle a été immédiatement évacuée au centre hospitalier de Perpignan. Les deux hommes, âgées d'une vingtaine d'années, ont été placés en garde à vue pour «viol aggravé».

Le film diffusé dimanche soir montrent «des jeunes qui partent en scooter avec une fille dans une maison. Ils la font boire, ils la droguent et ils la violent avec une bouteille de whisky», a affirmé une source judiciaire.

«On peut identifier deux agresseurs ainsi que la fille, qui est très visible», a-t-elle ajouté. Ceux-ci prennent d’ailleurs le soin de ne pas apparaître à l’écran. «Le commissariat d'Évry a reçu un signalement d'une personne qui a trouvé cette vidéo inacceptable», a expliqué la source judiciaire, ajoutant que l'enquête avait été confiée à la Sûreté départementale de l'Essonne.

Les internautes ont prévenu la police

Mise en ligne sur Snapchat, la vidéo a été relayée sur Twitter et Facebook. Les internautes ont prévenu les autorités de son existence.

 

 

 

Mots-clés :