Couple tué près d'Agen: Le suspect avait déjà été condamné «pour des faits de harcèlement»

ENQUETE Le procureur de la République d'Agen a évoqué les antécédents judiciaires de l'homme soupçonné d'avoir abattu un couple mercredi...

L.C. avec AFP

— 

Le procureur de la République d'Agen, Pascal Prache, le 2 décembre 2015 à Agen.

Le procureur de la République d'Agen, Pascal Prache, le 2 décembre 2015 à Agen. — MEHDI FEDOUACH / AFP

On en sait un peu plus sur l’homme soupçonné d’avoir abattu froidement un couple mercredi à Foulayronnes, près d’Agen. Le procureur de la République d’Agen, Pascal Prache, a révélé plusieurs informations sur Jean-Claude Petitfaux, le suspect-clé de ce double meurtre, lors d’une conférence ce jeudi.

Le sexagénaire, a été interpellé « sans opposer de résistance » ce jeudi, sur le parking d’un supermarché d’Agen, après 24 heures de cavale et grâce à la diffusion d'un appel à témoins.

>> A lire aussi: Le point sur l'enquête

Une peine de prison avec sursis pour harcèlement

Cet ex-employé de la société de BTP que dirigeait le père de famille tué a plusieurs antécédents judiciaires. A la suite de plusieurs plaintes contre lui, l’homme avait été condamné le 10 avril 2015, « pour des faits de harcèlement », à une peine de prison avec sursis. Il avait « interdiction de rentrer en contact avec les victimes », a précisé le procureur. Il avait fait appel de cette condamnation mais « d’après les éléments que nous avons aujourd’hui, la mesure d’interdiction de rentrer en contact avec les victimes était respectée. Des vérifications avaient d’ailleurs été opérées sur ce point », a précisé Pascal Prache.

« A ma connaissance en l’état, il n’avait pas d’autres antécédents judiciaires », a-t-il ajouté, sans pouvoir encore préciser les motivations du suspect.

Le fugitif a volé une camionnette

L’homme a été placé en garde à vue à Agen et il répond aux questions des enquêteurs.

Lorsqu’il a été interpellé ce jeudi matin, il se trouvait sur un parking, à proximité d’une camionnette qu’il avait volée durant sa fuite « sous la menace de deux armes », a également précisé le procureur. Un fusil a notamment été découvert dans le véhicule lors de l’interpellation.

Mots-clés :