Un assaut en cours à Saint-Denis le 18 novembre 2015.
Un assaut en cours à Saint-Denis le 18 novembre 2015. - J. Hitchcock / 20 Minutes

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

  • Le djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats de Paris était la cible de l’assaut mercredi matin à Saint-Denis, mais il n’a pas été interpellé.
  • Une femme kamikaze s’est fait exploser et un terroriste a été tué lors de l'opération.
  • Sept gardes à vue sont en cours.
  • Notre vidéo qui fait le point sur l'opération est à consulter  ici.

16h45: Ce live est désormais terminé mais il continue par ici, toute la nuit.


16h42: Après l'assaut, à Saint-Denis, certains habitants craignent une nouvelle stigmatisation
Dans notre reportage, un habitant témoigne:  « Je pense que c’est surtout le racisme qui va s’amplifier et la haine du 93 de la part du reste de la France. Alors que nous sommes des gens tranquilles. On fait nos courses le samedi. Vraiment, on n’est pas des méchants », appuie-t-il, les yeux dérivant sur le Stade de France.

 


16h35: «Il reste 195 personnes hospitalisées, 41 en réanimation et 3 dont le pronostic vital est engagé», selon Marisol Touraine


16h30: Une nouvelle vidéo de la première fusillade ce matin


16h25: Un concert d'hommage aux victimes vendredi à l'église Saint-Sulpice

Un concert en hommage aux victimes aura lieu à l'église Saint Sulpice (Paris 6e), ce vendredi à 20h30 et l'entrée sera libre. Près de 400 choristes et instrumentistes interpréteront ensemble le Requiem de Mozart.


16h23: « Paris est debout », s'esclame Anne Hidalgo devant les maires de France

Un discours émouvant de la maire de Paris à revivre sur Public Sénat.


Anne Hidalgo : « Paris est debout » par publicsenat


16h21: Revivez la chronologie des événements à Saint-Denis en vidéo


16h19: La chanteuse Adèle a rendu hommage aux victimes en chanson


16h15: L'examen du projet de loi Santé à l'Assemblée est finalement repoussé au début de la semaine prochaine

C'est la ministre de la Santé qui l'a annoncé.


16h13: Le discours de Valls a l'Assemblée mieux accueilli que celui d'hier

Le Premier ministre répondait lors des questions au gouvernement à l'Assemblée.


16h07: Les deux frères Abdeslam  avaient été interrogés en Belgique avant les attentats

La police belge avait interrogé début 2015 les deux frères Abdeslam, dont l'un s'est fait exploser vendredi à Paris et l'autre est toujours recherché, mais «ils ne montraient pas de signe d'une possible menace», a indiqué mercredi le parquet fédéral.


16h05: Selon L'Obs, la kamikaze était la cousine de Abdelhamid Abaaoud

 


16h: Les kamikazes djihadistes sont aussi des femmes

Une kamikaze djihadiste s’est fait exploser ce mercredi lors d’un assaut à Saint-Denis. 20 minutes se penche sur ces femmes qui se font exploser.  C'est à lire ici.


15h59: Le porte-avions français sera en Méditerranée «à la fin de la semaine» annonce Le Drian

Le porte-avions français Charles-de-Gaulle sera «sur zone», prêt à engager ses avions en Syrie, «à la fin de la semaine», a annoncé mercredi le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian à l'Assemblée.

L'envoi du porte-avions au large de la Syrie a été décidé par la France en riposte aux pires attentats commis vendredi sur son territoire (129 morts, plus de 350 blessés).


15h50 : Les lieux des attentats croulent désormais sous les fleurs


15h47: Une conférence de presse du procureur de la République de Paris, François Molins aura lieu à 19h


15h45: Même Christiane Taubira, souvent chahutée à l'Assemblée, n'est pas huéee


15h40: Contrairement à la séance orageuse mardi à l'Assemblée, celle de mercredi est calme

C'est ce qu'ont constaté plusieurs journalistes sur place.


15h38: Les députés ont rendu hommage aux victimes


15h32: Cazeneuve raconte l'assaut de Saint-Denis à l'Assemblée

«Il y aurait au moins deux morts», déclare-t-il. Il rend aussi hommage aux forces de l'ordre.


15h28: Cali a écrit une chanson sur les attentats de Paris

Il a posté sur sa page Facebook un morceau intitulé On ne se lâchera pas la main. «On ne se connait pas bien, mais ce soir tu sais, on ne se lâchera pas la main», chante-t-il, accompagné par un violon.


15h18: Le logeur des terroristes présumés placé en garde à vue

L'homme qui dit avoir hébergé deux personnes «qui venaient de Belgique» dans l'appartement de Saint-Denis, a été placé en garde à vue. Le parquet de Bobigny, confirme que Yawad Bendaoud a été condamné pour «coups mortels» à huit ans de prison par la cour d'assises de Seine-Saint-Denis en novembre 2008. Il était sorti en septembre 2013, a précisé un représentant du parquet. Une de ses amies, qui dit avoir dormi dans l'appartement la semaine dernière, a expliqué à l'AFP qu'il s'agissait d'un logement dont son ami a forcé la porte, «une sorte de squat». Selon elle, les deux visiteurs sont arrivés «il y a deux jours». La jeune femme est également en garde à vue, selon le procureur.

 


15h12: Les établissements scolaires de Saint-Denis seront ouverts demain

Le rectorat de l’académie de Créteil informe les personnels et les familles dans un communiqué que l’ensemble des établissements scolaires et universitaires sera ouvert demain matin. Il rappelle qu'un dispositif de soutien psychologique, situé au collège de Geyter, est mis à la disposition des élèves, des familles et des personnels des établissements Saint-Denis.


15h03 : Une vidéo montre la tension extrême qui régnait à Saint-Denis ce matin

La vidéo, publiée sur Francetvinfo et filmée par un journaliste allemand, montre les policiers extrêmement tendus ce matin lors de l'opération antiterroriste et avançant prudemment dans les rues de la ville, à la recherche.


Les policiers de Saint-Denis sous tension


14h57: Une cellule psychologique pour les Dionysiens

 


14h52: Les politiques rendent hommage aux forces de l'ordre sur Twitter

 


14h47: L'état d'urgence durera jusqu'à fin février

L'état d'urgence décidé à la suite des attentats de Paris sera prolongé trois mois «à compter du 26 novembre», soit jusqu'à fin février, selon le projet de loi présenté mercredi matin en Conseil des ministres.


14h44: La Commision européenne veut renforcer le contrôle des armes à feu

La Commission européenne a adopté mercredi une série de propositions législatives pour renforcer le contrôle des armes à feu, soulignant l'urgence de nouvelles règles dans le contexte de la menace terroriste planant sur l'Europe.

L'exécutif propose notamment d'interdire certaines armes à feu semi-automatiques, dont la détention ne serait plus autorisée à titre privé, même si elles ont été désactivées. De nouvelles règles communes de marquage des armes dans l'UE sont aussi proposées pour améliorer la traçabilité.

 


14h36: Gala rend hommage aux victimes des attentats parisiens

Photos et petites biographies... Le magazine people rend hommage aux victimes en Une et dans ses pages.


14h35: Le projet de loi Santé maintenu à l'ordre du jour de l'Assemblée jeudi

L'examen en nouvelle lecture du projet de loi sur la Santé à l'Assemblée à partir de jeudi a été maintenu, malgré les demandes de la plupart des groupes politiques après les attentats, a-t-on appris mercredi de sources parlementaires.

Le secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement Jean-Marie Le Guen l'a annoncé lors de la conférence des présidents.


14h27: Les djihadistes projetaient-il un attentat à La Défense?

Une source policière a indiqué à 20 Minutes que l'opération de la Sous-direction antiterroriste visait à déjouer un attentat. Ce que le ministère de l'Intérieur nous a démenti? 


14h00: La dissolution des lieux et groupes faisant « l’apologie du terrorisme » se fera « immédiatement »
La dissolution des lieux et groupes faisant « l’apologie du terrorisme », facilitée dans le cadre de l’état d’urgence par un projet de loi présenté mercredi matin en Conseil des ministres, se fera « immédiatement », a promis François Hollande. « Si certains individus se livrent à l’apologie du terrorisme, dans certains lieux, dans des associations, dans des groupements de fait, le projet de loi présenté ce matin prévoit qu’ils pourront être dissous. Ils le seront immédiatement », une fois le texte promulgué, a déclaré le chef de l’Etat devant les maires réunis au Palais des Congrès à Paris.


13h42: Les polices municipales bientôt équipées avec des armes du stock de la police nationale
C'est ce que François Hollande a annoncé devant les maires de France. Le gouvernement va «aider» à «mieux protéger les policiers municipaux en finançant leurs équipements» et «en apportant aux maires qui le souhaitent les armes qui seront prélevées sur les stocks de la police nationale», a annoncé mercredi François Hollande.


13h30 : Le logeur des terroristes présumés connu des services de police

Selon une information de l’Obs, cet homme de 27, Jawad D., « venait de sortir de prison pour des petits trafics ». Il ne ferait pas l’objet de fiche S. D’après BFMTV, il aurait été condamné pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans l’intention de la donner en 2008. Le Parisien a relayé cette affaire en 2008.


13h23: Des perquisitions sont en cours sur la plateforme aéroportuaire de Roissy

Deux perquisitions étaient menées mercredi sur la plateforme aéroportuaire de Roissy, notamment dans une branche d'Air France, dans le cadre de l'état d'urgence décrété après les attentats, a-t-on appris auprès de plusieurs sources.

Ces deux perquisitions administratives sont conduites sur ordre préfectoral.


13h19 : La demande de sécurisation des lycées en Ile-de-France sera immédiatement traitée

Toute demande de travaux de sécurisation dans les lycées franciliens sera «immédiatement traitée» par les services du conseil régional, a déclaré mercredi Henriette Zoughebi, vice-présidente en charges des lycées.

«Nos 300 agents du service Education à la région sont en veille pour traiter immédiatement les demandes émanant des établissements», a-t-elle assuré lors d'une conférence de presse.


13h10 : Hollande s’exprime au Congrès des maires de France

« Une opération policière particulièrement périlleuse et lourde vient de s’achever », déclare-t-il. Il remercie le maire de Saint-Denis et les forces de l’ordre. « Plusieurs policiers ont été blessés », souligne-t-il. « La France est fière de disposer de forces de cette qualité pour protéger les citoyens », déclare-t-il. Une déclaration fortement applaudie. Le Président reparle de « guerre ». « Au moins 129 personnes ont perdu la vie. Nous pensons à elles », déclare-t-il d’une voix émue. « Ce qu’ont voulu viser les terroristes, c’est ce qu’est la France », indique-t-il. « C’est la jeunesse de France qui était la cible (…) L’émotion est immense, la colère l’est tout autant », poursuit-il. « Vous êtes des élus de la République (…) Face à la menace terroriste, il n’y a plus de clivages partisans qui tiennent », insiste-t-il.


13h06: Notre vidéo sur Abdelhamid Abaaoud, le «boucher de Raqqa»


Abdelhamid Abaaoud, le «boucher de Raqqa» était... par 20Minutes


12h54: Selon nos informations, un suspect aurait été hospitalisé à l'hôpital Avicenne de Bobigny

Un suspect aurait été conduit aux urgences de l'hôpital Avicenne de Bobigny (Seine-Saint-Denis) par des policiers du RAID, avant 7h30 ce matin. Ces derniers auraient d'ailleurs bouclé une partie des urgences, comme le montre nos photos. 


12h50: Les policiers ont du forcer la porte d'une église à Saint-Denis


Assaut à Saint-Denis: Des policiers défoncent... par 20Minutes


12h45: Une vidéo qui rappelle la cible de l'opération de Saint-Denis


Assaut à Saint-Denis: Qui sont les terroristes... par 20Minutes

 


12h43: Le magasin Citadium dans le quartier de l'Opéra revient sur ce qui s'est passé ce matin

«Il y a eu un enchaînement de fausses alertes. Une personne au comportement suspect a été repérée par les agents de sécurité, elle a été interpellée, mais finalement, c'était une fausse alerte. Au même moment, un véhicule a été signalé. Il s'avère que le véhicule, qui ne devait pas stationnait à cet endroit, appartenait simplement à un commerçant. Le magasin Citadium n'a pas été officiellement fermé, mais pas mesure de sécurité, les quelques clients qui se trouvaient là, (ils sont peu nombreux à cette heure là) ont été confinés dans les étages», explique le port-parole du magasin.


12h35 : Un des suspects a été arrêté nu

Sur les photos des interpellations, on voit clairement qu’au moins un des suspects a été arrêté nu, sans doute parce que les policiers se sont assurés préalablement qu’il ne portait pas d’explosif.


12h27: Lors de l'opération de sécurisation, les policiers ont même fouillé une église de Saint-Denis


12h24: Les 129 victimes décédées dans les attentats de Paris ont été identifiées

Les 129 victimes des attentats de Paris et Saint-Denis vendredi ont toutes été identifiées, a indiqué la présidence de la République dans le compte rendu du Conseil des ministres qui s'est tenu mercredi.


12h23: Une vidéo témoigne du départ d'une partie des forces de l'ordre


Attentats à Paris - Assaut à Saint-Denis... par


12h13 : Le procureur de Paris, François Molins s’exprime

« Il est impossible de vous donner les identités des personnes interpellées », a-t-il indiqué. Il a confirmé que trois personnes avaient été interpellées, puis qu’une femme s’était fait exploser et qu’un autre terroriste avait été retrouvé mort, sans doute atteint par projectiles et grenades. Enfin, deux autres personnes qui se cachaient auraient été interpellées, plus le logeur et une de ses connaissances. Soit sept personnes en tout.


12h08: Cazeneuve vient d'arriver à Saint-Denis

Il confirme les sept interpellations. Il remercie les policiers du Raid et de la Brigade de recherche et d'intervention (BRI), «110 en tout», «qui sont intervenus de façon extrêmement courageuse (...) essuyant le feu pendant de nombreuses heures». «Je tiens à saluer le sang froid des habitant de Saint-Denis», a-t-il ajouté. Il confirme aussi que «deux personnes» étaient «décédées dont une femme par explosif».


12h03: Une vidéo montre l'évacuation des blessés


Assaut à Saint-Denis: Les blessés sont évacués par 20Minutes


12h03: Cazeneuve se rend à Saint Denis

L'information a été donnée par France Info.


11h58: Un de nos journalistes a filmé l'évacuation des  magasins près de l'Opéra


Attentats à Paris: Alerte à la bombe près de... par 20Minutes


11h54:La prolongation de l'état d'urgence sera examinée jeudi à l'Assemblée, vendredi au Sénat

Le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll l'a confirmé.


11h53: Les riverains n'oublieront pas leur nuit agitée

Un de nos journalistes a recueilli le témoignage de l'un d'eux.


11h50: Les opérations de sécurisation se poursuivent à Saint-Denis

Notre journaliste sur place l'a constaté.


11h48 : Le Foll confirme la fin de l’intervention

Le porte-parole du gouvernement vient de s’exprimer sur le sujet. Tous les terroristes ont été neutralisés, selon lui.


11h38:Il s'agissait d'une fausse alerte dans le quartier d'Opéra

Une fausse alerte a eu lieu au Citadium (rue Caumartin), confirme nos journalistes. Des témoins disent avoir vu un homme entrer dans le magasin et crier «tous à terre». Ce qui a entraîné le bouclage du quartier et un mouvement de panique dans le 9e arrondissement, dans le secteur des Grands Magasins. Mais vers 11h30, le Citadium a rouvert.


11h35 : Le sept interpellations sont confirmées

Une source policière confirme que sept interpellations au total ont eu lieu à Saint-Denis, dont trois dans l’appartement visé par l’assaut. Deux autres personnes ont été arrêtées dans des appartements voisins, et deux autres à proximité.


11h33: 15 000 habitants bloqués à Saint-Denis


11h31: Panique dans le quartier d'Opéra

Des motos de policiers bloquent la rue de Caumartin (Paris 9e), ont constaté des journalistes de 20 Minutes. Un mouvement de panique s'est produit boulevard Haussmann. Les magasins Mango, Citadium et H & M sont fermés et les clients sont confinés à l'intérieur.


11h28: L'assaut est terminé à Saint-Denis

Mais les opérations de sécurisation sont toujours en cours, selon une source policière.


11h24: Twitter s'émeut de la mort du chien du Raid


11h21: Au total, sept personnes auraient été interpellées

L'information est relayée par France Info et BFMTV.


11h19:Un policier blessé évacué

Selon notre journaliste sur place, un policier blessé aux pieds a été évacué.


11h16: La préfecture de police conseille de contourner Saint-Denis

L'A1, selon le site d'information routière Sytadin, est largement dégagée.


11h14: Notre vidéo sur Abdelhamid Abaaoud, le cerveau présumé des attentats de Paris


Attentats à Paris: Qui est Abdelhamid Abaaoud... par


11h12: Le trafic du RER B est perturbé


11h11: Il n'y a aucun homme en fuite

Selon des sources judiciaires, aucun homme n'est en fuite.


11h06 : Les rumeurs sur un projet d’attentat à La Défense sont fausses

Selon nos informations, les rumeurs selon laquelle les terroristes retranchés à Saint-Denis préparaient un attentat à La Défense, relayées par plusieurs médias, sont fausses.


11h03: On en sait plus sur la mort du chien du Raid

Selon nos informations, le malinois de 7 ans qui a été tué au cours de l’opération du RAID à Saint-Denis s'appelait Diesel. C'était une chienne qui faisait partie de la colonne d’assaut de l’élite de la police nationale. Elle a été touchée lorsque la kamikaze s’est faite exploser dans l’appartement. Notre article sur le sujet est à lire ici.

 


11h : Une deuxième intervention de police serait en cours à Saint-Denis, selon BFMTV

Elle concernerait un autre appartement à Saint-Denis.


10h 56: Comment Abaaoud, le «boucher de Raqqa» a-t-il pu se retrouver en France?

Considéré comme l’instigateur des attentats qui ont fait au moins 129 morts vendredi, le Belge de 28 ans était la cible de l’opération de Saint-Denis. 20 minutes explique comment il a pu revenir en Europe ici.


10h43: Hollande interviendra bien devant les maires de France

L'intervention du président de la République devant l'Association des maires de France en toute fin de matinée est pour l'heure maintenue, a indiqué l'Elysée.


10h38: Une nouvelle photo de place Victor Hugo à Saint-Denis

Elle a été postée sur Twitter par l'un de nos journalistes sur place.


10h33: La police a installé une tente devant l'immeuble où a eu lieu l'assaut

C'est ce qu'aurait constaté l'une de nos journalistes sur place.


10h29: Une image des militaires à Saint-Denis

Elle est postée sur Twitter par l'un de nos journalistes dépêchés sur place.


10h23: Les établissements scolaires de Paris sont bien ouverts


10h22: Le cerveau présumé des attaques à PariS n'a pas été interpellé pour l'instant

Selon nos informations, le djihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, visé par l'opération des forces de l'ordre actuellement à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), ne fait pas partie des cinq individus placés en garde à vue. C'est à lire ici.


10h12: Cinq policiers ont été bléssés dans l'opération

 


10h09 : La SDAT aux commandes de l’opération

L’opération à Saint-Denis a été pilotée dès les premières heures par la sous-direction antiterroriste de la direction centrale de la police judiciaire (SDAT). « C’est la SDAT en appui des BRI qui a mené l’enquête et déclenché l’opération. Plusieurs recoupements ont laissé penser que des individus en lien avec les événements de vendredi soir se trouvaient dans cet appartement », a indiqué à 20 Minutes une source policière. Pendant l’intervention, c’est le RAID qui a pris le relais, notamment pour pénétrer dans l’immeuble et interpeller les terroristes présumés.


10h06: Un témoin raconte l'assaut


Un témoin raconte l'assaut à Saint Denis par 20Minutes


10h02 : On en sait plus que l’homme dit avoir hébergé deux personnes « qui venaient de Belgique »

Un homme a dit avoir hébergé deux personnes « qui venaient de Belgique » dans l’appartement de Saint-Denis, lors de l’assaut de la police dans la ville de Seine-Saint-Denis, mercredi matin. 20 minutes revient sur cette histoire incroyable ici.


9h57 : Selon BFMTV, le chien du Raid est mort dans l’opération

20 minutes s’était intéressé aux chiens du GIGN après les attentats de janvier. L’article est à lire ici.


9h53: Une vidéo qui montre l'ampleur du périmètre de sécurité


Attentats à Paris - Assaut à Saint-Denis... par


9h49: Un point sur les militaires en place

La cinquantaine de militaires déployés ce mercredi matin à l'entrée du périmètre de sécurité, à Saint-Denis, font partie de l'opération militaire intérieure «Sentinelle», a confirmé l'Etat-major des amées à 20 Minutes.


9h41: La police est déployée partout à Saint-Denis


9h37: Une habitante de la rue Corbillon témoigne pour 20 minutes

Sika, 35 ans, habite au 6 rue Corbillon depuis 8 ans, raconte sa nuit d'angoisse à l'une de nos jounralistes: « J'ai quatre enfants, un de 18 mois, de 4, 11 et 14 ans et je suis enceinte. Mon mari n'est pas là, il est en voyage. On a toujours pas été évacués, je comprend pas, il y a les flics partout et je n'ose pas demander de l'aide par la fenêtre... On dormait et ce sont les bruits de tirs, comme des pétards, qui m'ont réveillé vers 4h du matin. J'ai deux fenêtres qui donnent sur l'école maternelle et l'une n'a pas de volets donc on a tout barricadé avec des matelas, on a entendu des détonations qui semblent venir du bout de la rue Corbillon. Ca s'est calmé, on n'entend plus de tirs mais on n'est pas rassurés ».


9h31: Pour tout savoir sur ce qui s'est passé pendant l'assaut

Le résumé est à lire ici.


9h27: Abaaoud n'a pas été interpellé, selon nos informations

Il ne fait pas partie des cinq personnes interpellées, selon une source judiciaire de 20 Minutes.


9h23 : Un témoin de la rue Corbillon raconte ce qu'il a vécu à 20 minutes

Bernard habite au 6 rue Corbillon, près du lieu de l’assaut. Retranché chez lui fenêtres fermées, il n’a pas vu où se passait exactement l’assaut mais a été réveillé à 4h du matin par des détonations. « Je suis tout près des événements qui ont dû avoir lieu dans un des immeubles soit de ma rue soit qui fait l’angle avec la rue de la République », témoigne-t-il pour 20 Minutes. « Dès 4h ce matin, ça m’a réveillé : il y a eu une série de détonations impressionnantes à 4h20, dont certaines plus importantes que d’autres, puis une période de calme assez prolongée. Je ne me suis pas rendormi et j’ai quand même jeté un coup d’œil de temps en temps, les projecteurs de la police éclairaient les toits des immeubles pour vérifier que personne ne s’échappe. »

Conformément aux instructions de la police, Bernard est resté enfermé chez lui : « J’ai regardé à la fenêtre mais c’était suffisamment impressionnant pour que je regarde discrètement, et tout de suite les policiers, qui étaient très attentifs à ce qui se passait aux fenêtres, nous ont demandé d’éteindre les lumières et de fermer les fenêtres. » Je me suis contenté de surveiller la cour de mon immeuble puisque des communications peuvent se faire entre les cours. La dernière série de détonations a eu lieu plus tard, les journalistes étaient déjà présents, j’ai pensé qu’elle marquait la fin des opérations ». A 9h, Bernard est encore enfermé chez lui. « On attend qu’ils lèvent l’interdiction. »


9h11 : Un nouveau bilan provisoire des victimes

Selon un bilan provisoire des pompiers, outre les terroristes présumés, il y a cinq blessés.


9h07: Une nouvelle vidéo de 20 minutes qui fait le point sur la situation

Cette vidéo est mise à jour en direct.


Attentats à Paris - Assaut à Saint-Denis : Ce... par


9h : Cinq personnes en garde à vue

Trois personnes ont été interpellées dans l'appartement deu lieu de l'assaut à Saint-Denis et deux personnes ont été interpellées à proximité du lieu, selon le Parquet.


8h56: Le parquet de Paris confirme la mort d'une femme kamikaze


8h51 : Un riverain, habitant à côté du lieu de l’assaut raconte sa nuit à 20 minutes

Faycal, chauffeur VTC raconte sa nuit traumatisante à notre journaliste présente sur place : « A 5 heures du matin, j’ai entendu des gros bruits, puis des rafales de balles. J’ai entendu des hurlements. Puis, j’ai vu de ma fenêtre une vingtaine d’hommes cagoulés et armés courir dans la rue. J’ai cru ma dernière heure arrivée, avant de comprendre qu’il s’agissait de la police. J’ai ensuite été évacué de mon appartement. Heureusement, car je ne serai sans doute plus en vie si ça n’avait pas été le cas ». Signe de la précipitation de son évacuation, son portable a été brisé.


8h49: Malgré les consignes de sécurité, les riverains sont en masse dans les rues

Notre journaliste sur place a pu le constater.


8h44: Des secouristes en faction à Saint-Denis

Notre journaliste, présente à Saint-Denis na pu constaté le déploiement de secouristes sur place.


8h36: Des victimes chez les riverains ou les forces de l'ordre?

Selon un bilan provisoire des pompiers, outre chez les terroristes présumés, il y aurait des blessés chez les riverains ou les forces de l'ordre.


8h32: Les images impressionnantes du déploiement militaire


8h31: Un ou deux terroristes encore retranchés

Plusieurs médias parlent désormais de deux terroristes encore retranchés.


8h29: Trois personnes sont en garde à vue

Trois hommes ont été arrêtés lors de l'assaut antiterroriste d'un appartement de Saint-Denis, au nord de Paris, qui restait en cours mercredi vers 08H30, a-t-on affirmé de source judiciaire.

Ils ont été placés en garde à vue, a ajouté la source sans plus de détail.


8h26: Valls et Cazeneuve sont avec Hollande à l'Elysée

Le Premier ministre et le ministre de l'Intérieur ont rejoint François Hollande dans son bureau pour suivre le déroulement de l'opération anti-terroriste à Saint-Denis.


8h22: Le ministère de l'Education précise les établissements fermés

Outre les écoles, collèges et lycée du centre ville, l'IUT de Saint-Denis, l'ESPE (école supérieur du professorat et de l’éducation) de Saint-Denis et CIO de Saint-Denis sont fermés ce matin.


8h20: Une autre vidéo des premiers échanges de coups de feu


8h18: Le député-maire de Saint-Denis appelle tous les riverains à rester à nouveau chez eux


8h14:Deux avions Air France déroutés en raison de menaces

L'un des avions a été dérouté vers Salt Lake City, dans l'Utah (ouest), après avoir décollé de Los Angeles (Californie, ouest), tandis que le second, parti de Washington, s'est posé à Halifax, au Canada (est). Les menaces faisaient état d'une bombe à bord. Ils seraient finalement sur le point de redécoller à direction de Paris.


8h12: Une image de l'important déploiement des forces de police à Saint-Denis


8h09: Une vidéo des échanges de tirs

Un habitant de quartier a pu filmer les premierséchanges de feu, vers 4h45, entre les terroristes présumés et les policiers.


Attentats à Paris: Echanges de tirs lors de... par 20Minutes


8h07: La police confirme les deux interpellations

Deux personnes ont été interpellées mercredi matin lors de l'opération antiterroriste menée à Saint-Denis, au nord de Paris, en lien avec les attentats parisiens, a-t-on appris de sources policières.

Aucune précision n'a été donnée sur l'identité de ces deux personnes.


8h07: L'opération antiterroriste de Saint-Denis «est en train de s'achever», indique ChristianeTaubira

L'opération antiterroriste en cours à Saint-Denis, au nord de Paris, «est en train de s'achever», a déclaré mercredi matin la ministre de la Justice Christiane Taubira sur Europe 1.

«Cet assaut est lié à l'enquête», a ajouté la ministre. «C'est lié effectivement aux attentats de vendredi dernier». Priée de dire si l'organisateur présumé des attaques, le jihadiste belge Abdelhamid Abaaoud, était la cible de l'assaut, elle a répondu: «Il faudra prendre toutes les précautions nécessaires pour ne pas fragiliser l'enquête», «en donnant trop tôt une information».


8h05: Qui est Abdelhammid Abaaoud, l'homme traqué à Saint-Denis?

Relisez par ici le portrait du commanditaire présumé des attaques ici.


8h02: La liste des écoles fermées à Saint-Denis


7h58: Deux forcenés sont morts, confirme la police

Il s'agit d'une femme qui s'est fait exploser à l'arrivée du Raid et d'un homme qui aurait été tué par un snipper de la police. Un suspect est encore retranché, indique la police. On ne connaît pas l'identité des suspects morts dans l'immédiat.


7h56: Les militaires en masse à Saint-Denis

Une cinquantaine de militaires ont été déployés mercredi matin à Saint-Denis. Ils se sont postés à l'entrée du périmètre de sécurité le long des vitrines des magasins, fusils d'assaut à la main. De fortes détonations ont été entendues vers 7h30, trois heures après le début de l'opération ponctuée d'intenses échanges de tirs.


7h54: Selon plusieurs sources, l'opération serait sur le point de se terminer


7h50: France 24 poste une vidéo sur l'opération


7h50: Selon BFMTV, une femme se serait fait exploser à l'arrivée du Raid

Elle aurait actionné son détonnateur à l'arrivée du Raid dans un appartement.


7h48: Les images de l'opération diffusées en boucle sur iTélé


7h45: Les échanges de tirs durent depuis maintenant 3 heures


7h42: La police demande à nouveau aux Dyonisiens de rester chez eux


7h41: Trois hommes auraient été interpellés
 


7h34: Deux nouvelles explosions ont été entendues il y a quelques minutes


7h29: Une habitante de Saint-Denis raconte l'intervention

Alexia, qui se trouvait à sa fenêtre, a entendu «des tirs a partir de 4h25, des "boum" comme des grenades puis des rafales intermittentes», a-t-elle raconté à l'AFP. Le maire Didier Paillard a fait état de «fusillades». «Les forces de l'ordre sont très tendues, sur le qui-vive», «un hélicoptère est au-dessus de la ville, les transports en commun, le métro, le tramway, sont arrêtés», a-t-il décrit.


7h24: Selon iTélé, au moins un forcené serait mort et deux policiers du Raid blessés

Un suspect aurait été tué et deux policiers seraient blessés.


7h22: Les écoles et collèges du centre-ville de Saint-Denis sont  fermés aujourd'hui

Les établissements scolaires, écoles et collèges, n'ouvriront pas mercredi matin dans le centre-ville de Saint-Denis.

Les écoles de la Plaine-Saint-Denis et du quartier de Pleyel seront, elles, ouvertes, a précisé.

la préfecture, recommandant «à la population d'éviter absolument la zone du centre-ville», entre la gare de Saint-Denis et les rues autours de la mairie.


7h18: Le trafic est interrompu à Saint-Denis dans de nombreux transports

Les lignes de T1, T5, T8 et 20 lignes de bus sont interrompus. Les trois stations de métro situées à Saint-Denis sont fermées au public.

Les avions sont déroutés aussi.


7h14: Au moins un mort dans l'opération antiterroriste à Saint-Denis

Au moins une personne a été tuée dans l'appartement visé par l'assaut policier mené mercredi matin à Saint-Denis dans le cadre de l'enquête sur les attentats de vendredi, a-t-on appris de source proche de l'enquête.

L'identité de cette victime n'a pas été précisée. Des policiers ont été blessés durant l'assaut destiné à arrêter en particulier Abdelhamid Abaaoud, organisateur présumé des attentats, selon une source proche de l'enquête.


Mots-clés :