Danielle, dont le témoignage sur BFMTV a ému les réseaux sociaux après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris.
Danielle, dont le témoignage sur BFMTV a ému les réseaux sociaux après les attentats du 13 novembre 2015 à Paris. - BFMTV

« Nous fraterniserons avec les 5 millions de musulmans qui exercent leur religion librement et gentiment, et nous nous battrons contre les 10.000 barbares qui tuent, soi-disant au nom d’Allah. » En une phrase, prononcée sur l’antenne de BFMTV après les attentats qui ont frappé Paris vendredi, Danielle est devenue la chouchoute du Web pour avoir résumé, avec sa verve d’ancienne avocate, ce que de très nombreux utilisateurs des réseaux sociaux avaient envie de dire et besoin d’entendre.

« Si je peux faire du bien à quelqu’un… » C’est par ces mots que Danielle a accepté de se confier à 20 Minutes. Et c’est aussi un peu le résumé de la vie de cette militante pour les droits des femmes de la première heure qui n’a pas désarmé à 77 ans.

L’interview de Danielle est à voir et entendre dans la vidéo ci-dessous

Montage : Maxime Deloffre

Née « sous le régime napoléonien de l’incapacité juridique de la femme mariée » dans « une famille de lettrés où l’homme était mis sur un piédestal et où la fille comptait pour du beurre », Danielle remercie ses parents d’avoir fait d’elle « une révoltée contre la stupidité ». Son engagement ? Difficile de le résumer à un seul. La Parisienne cite pêle-mêle son combat contre la torture et la peine de mort, celui contre l’excision et le mariage forcé aux côtés des femmes africaines, pour l’humanisation des prisons, sans oublier de s’impliquer dans sa paroisse.

#DesFleursPourDanielle

« Je suis très occupée », résume Danielle, qui a toutefois trouvé le temps d’aller déposer des fleurs en la mémoire des victimes et pour affirmer, citant Hemingway, que « Paris est une fête ». Si elle ignorait à cet instant précis que son témoignage allait faire le tour de l’Internet mondial, elle en a depuis pris conscience. « Je reçois des mails de mes amis. Ce sont les jeunes qui ont prévenu les gens de ma génération », rigole-t-elle.

« J’ai été très heureuse de voir que beaucoup de musulmans m’ont dit "merci Madame" », se réjouit Danielle. Sans doute ignore-t-elle que sur Twitter, nombreux sont ceux qui veulent en faire leur grand-mère d’adoption, tandis que d’autres ont lancé le hashtag #DesFleursPourDanielle et ont ouvert une cagnotte en ligne pour lui offrir un bouquet. A moins que Danielle ne préfère qu’un don soit fait à l’une des multiples associations qu’elle soutient.

Mots-clés :