François Hollande à Versailles le 16 novembre 2015.
François Hollande à Versailles le 16 novembre 2015. - AFP PHOTO / POOL / MICHEL EULER

Cette page est actualisée en temps réel : cliquez ici pour mettre à jour.

  • Le commanditaire des attentats a été identifié. Il s'agit d'Abdelhamid Abaaoud, 27 ans, l’un des bourreaux les plus actifs de Daesh en Syrie.
  • Deux nouveaux kamikazes ont été identifiés, l’un déjà mis en examen dans un dossier terroriste.
  • François Hollande s’est adressé à 16h aux députés et sénateurs réunis en Congrès à Versailles pour « rassembler la Nation dans cette épreuve ».
  • Le LIVE de ce dimanche soir est à retrouver ICI

7h24: Ce live est à présent terminé. Pour continuer à suivre les événements minute par minute, c'est par ici.


6h45: Un centre de commandement et un centre d'entraînement détruits à Raqqa, selon le ministère de la Défense

L'aviation française a de nouveau bombardé le fief de Daesh dans le nord de la Syrie dans la nuit de lundi à mardi. Le raid, effectué à 1h30, heure française, était «constitué de dix avions de chasse - Rafale et Mirage 2000 - qui ont été engagés à partir des Emirats arabes unis et de la Jordanie» et ont largué 16 bombes, une mission d'un format comparable à celle de dimanche soir.


6h22: Le bilan des nouvelles frappes n'est pas encore connu

Selon le groupe d'activistes anti-Daesh «Raqqa est massacré en silence», la ville, qui est le fief de Daesh en Syrie, aurait été frappée à sept reprises, et la plupart des bombardements auraient visé le sud de la ville.


5h57: Nouveau raid français sur Raqqa, le fief de Daesh en Syrie


5h30 Forte hausse des victimes du terrorisme en 2014

32.658 personnes ont été tuées dans des attentats l'an dernier. Cela représente 90 morts par jour. C'est une hausse de 80% par rapport à 2013.


3h50: Des hackers pro-Daesh répondent aux «idiots» d'Anonymous

C'est aussi ma guerre en ligne, à lire ici.


2h45: Le texte complet de la déclaration de François Hollande

C'est ici sur le site de l'Elysée. "La France est en guerre. Les actes commis vendredi soir à Paris et près du Stade de France, sont des actes de guerre. Ils ont fait au moins 129 morts et de nombreux blessés. Ils constituent une agression contre notre pays, contre ses valeurs, contre sa jeunesse, contre son mode de vie. "


1h50: Plus de de détails sur l'annulation du match Belgique-Espagne

Le match de football amical prévu mardi soir à Bruxelles entre la Belgique et l'Espagne a été annulé, sur recommandation du centre de crise national, à la suite des attentats sanglants de Paris.

Le Centre de crise, qui dépend du ministère belge de l'Intérieur, a recommandé l'annulation de la rencontre après que l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam) a relevé lundi soir le niveau d'alerte terroriste à un niveau 3, ou grave, pour l'ensemble du pays (menace possible et vraisemblable), selon un communiqué.

«Cette menace concerne particulièrement les lieux avec une forte concentration de population», précise le texte.

«Une présence policière visible et renforcée a été demandée pour tous les grands événements avec une sensibilisation accrue de chacun. Une vigilance est également demandée à tous les citoyens», ajoute le centre de crise. L'Union belge de football (URBSFA) a également confirmé l'annulation de la rencontre amicale.


1h15: Le match de football Belgique-Espagne annulé

Le match amical devait se tenir mardi, à Bruxelles.

 


22h56 : Des ​stars silencieuses à la première de Hunger Games à Los Angeles

Les vedettes de la série de films à succès Hunger Games vont garder le silence à l’avant-première de Los Angeles ce lundi, et la diffusion de deux épisodes de séries télé a été annulée, par respect pour les victimes des attentats de Paris. Lionsgate, le studio qui a produit et distribué Hunger Games - La révolte : partie 2, a indiqué que les acteurs ne donneraient pas d’interviews lors de l’avant-première de lundi soir à Los Angeles, par respect pour les victimes des attentats parisiens, qui ont fait au moins 129 victimes.


22h52 : Le rassemblement des maires aura lieu mercredi en présence de François Hollande

Un rassemblement des maires de France se tiendra mercredi en présence du président François Hollande en lieu et place du Congrès des maires annulé juste après les attentats à Paris, a annoncé mercredi soir l’association des maires de France (AMF) dans un communiqué. Ce rassemblement, qui se déroulera au Palais des Congrès à Paris, sera clôturé par François Hollande. Il s’agit de «témoigner solennellement de l’engagement» des maires «pour les valeurs de la République qu’ils défendent au quotidien», écrit l’AMF.


22h50 : Mélenchon dénonce une « sidérante contribution à l’imaginaire sécuritaire » de Hollande

Le porte-voix du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon, a dénoncé la « sidérante contribution à l’imaginaire sécuritaire » du président François Hollande dans son discours devant le Parlement réuni en Congrès à Versailles.

L’ancien candidat à la présidentielle a néanmoins salué dans un tweet l'« heureuse volte-face » du président sur la Syrie, Hollande ayant annoncé qu’il allait demander la réunion du Conseil de sécurité des Nations Unies, afin de constituer une coalition internationale contre l’Etat islamique, comprenant la Russie. Il a cependant critiqué la « sidérante contribution à l’imaginaire sécuritaire sur la nationalité, les migrants et la délinquance antichambre du terrorisme ».


22h47 : Fillon approuve le discours de Hollande et déplore « le temps perdu »

L’ancien Premier ministre François Fillon a salué lundi soir sur France 2 « la dignité » et « la démonstration d’unité nationale » au Congrès de Versailles, mais a déploré « le temps perdu » tant sur le plan diplomatique que sur les mesures de sécurité intérieure. « Je voudrais me féliciter de la dignité de la réunion qui a eu lieu à Versailles aujourd’hui, cette dignité a été rendue possible par le discours du président de la République comme par l’attitude des parlementaires », a-t-il dit. « On a fait une démonstration d’unité nationale, qui montre que la démocratie française est plus forte que la menace », a-t-il dit. « Pour le reste, j’ai envie de dire " Que de temps perdu ! " » en évoquant sa proposition de longue date d’une « grande coalition » avec « les Russes, les Iraniens » en Syrie.


22h45 : Une minute de silence au Conseil de sécurité de l’ONU

Le Conseil de sécurité de l’ONU a observé une minute de silence au début de sa séance, en hommage aux victimes des attentats. Avant que les ambassadeurs des 15 pays membres ne se lèvent pour cet hommage, la secrétaire d’Etat britannique au Développement international Justine Greening a réitéré « la profonde tristesse et la profonde indignation (du Conseil) devant les terribles attaques terroristes commises à Paris et qui ont coûté beaucoup de précieuses vies ».


22h40: Rue89 lance un test après le discours de François Hollande à Versailles

Le site Rue89 vous propose de faire le test: qui l'a dit, François Hollande ou George W. Bush? Exemples de phrases : « Ils haïssent nos libertés : notre liberté de religion, notre liberté d'expression, notre droit de voter, de nous rassembler et d'exprimer nos désaccords » ou bien : « Nous éradiquerons le terrorisme pour que [notre pays ] continue à montrer le chemin. »


22h30 : Les Français revenant de Syrie pourront être « assignés à résidence »

L’exécutif veut que les Français revenant de Syrie ou d’Irak puissent se voir imposer « des conditions de surveillance draconiennes à leur retour », comme une « assignation à résidence », a aussi indiqué à l’AFP la même source gouvernementale. Ces Français, potentiellement impliqués dans « des filières jihadistes syro-irakiennes », pourraient de toute façon être soumis au préalable à un « visa de retour » pour revenir sur le sol national, a-t-on précisé en soulignant que « créer ce dispositif et ces obligations suppose en partie une révision de la Constitution ».


22h22 : L’exécutif veut réviser la Constitution pour créer « un régime civil d’état de crise »

Cette révision constitutionnelle annoncée lundi devant le Congrès à Versailles par François Hollande « créera un régime civil d’état de crise, permettant de mettre en oeuvre des mesures exceptionnelles, n’apportant à l’exercice des libertés publiques que les restrictions strictement nécessaires à la garantie de la sécurité nationale », a précisé à l’AFP ce lundi soir une source gouvernementale. « Ces mesures doivent être adaptées aux caractéristiques particulières de la menace terroriste, en particulier à sa durée » et « pourront aller au-delà de ce que prévoit actuellement la loi de 1955 » sur l’état d’urgence.


22h20 : L’opération policière levée à Neudorf, près de Strasbourg

Le Raid vient de repartir et le dispositif de sécurité mis en place a été levé dans le quartier où la présence de Salah Absdeslam avait été signalée dans l’après-midi par un témoin. Après avoir fouillé l’immeuble, la BRI et le Raid sont repartis sans avoir trouvé trace de l’homme recherché pour sa participation présumée aux attentats de vendredi à Paris. Les habitants de l’immeuble sont en train de rentrer chez eux. Ils avaient été évacués plus tôt et mis à l’abri dans un gymnase mis à disposition par la ville. L’adjoint au maire de Strasbourg Eurométropole, Robert Herrmann, était également sur place.


22h: Un appartement fouillé à Bobigny par la police aurait été loué par Brahim Abdeslam

D'après une information du Figaro, les policiers auraient fouillé un appartement loué par le kamikaze du Comptoir Voltaire à Bobigny, dans la nuit de dimanche à ce lundi, pendant laquelle les perquisitions ont été très nombreuses un peu partout en France. Selon le quotidien, ce logement n'aurait été utilisé qu'une semaine, pendant les attentats. Des téléphones portables ainsi que des puces y ont été retrouvées par les enquêteurs.


21h40: Importante opération policière en cours à Neudorf, près de Strasbourg

Notre journaliste sur place nous décrit une opération policière d'envergure comprenant la BRI et le Raid à Neudorf, dans des immeubles d'habitation, en bordure d'un quartier populaire. D'après une information des Dernières Nouvelles d'Alsace, Salah Abdeslam aurait été aperçu par un habitant du quartier qui l'aurait suivi jusqu'aux immeubles actuellement fouillés par la police. 

Photo G.VARELA/20MINUTES


21h32: Brahim Abdeslam aurait tenu un café à Molenbeek

Le kamikaze du Comptoir Voltaire aurait été propriétaire, avec des membres de sa famille, d'un café à Molenbeek, en Belgique, depuis 2013, d'après le quotidien belge L'Echo. Selon le journal, le café serait actuellement fermé pour une affaire de stupéfiants.


21h21 : Deux amis seraient venus chercher Salah Abdeslam à Paris vendredi soir

D’après une information du Nouvel Obs, l’homme actuellement recherché par la police, Salah Abdeslam, aurait appelé deux de ses amis en Belgique vendredi soir après les attentats afin qu’ils viennent le chercher à Paris. Les deux hommes, qui nient faire partie de l’équipe de terroristes, seraient ainsi venus le chercher depuis Bruxelles à bord d’une Golf. C’est dans cette voiture que les trois hommes auraient été contrôlés samedi matin à Cambrai au cours de leur voyage retour vers la Belgique. Les deux individus ont été mis en examen en Belgique pour « attentat terroriste » et « participation aux activités d’un groupe terroriste ».


20h57 : Des événements en marge de la COP21 vont certainement être annulés
Des actions de la société civile sont sur la sellette après les attentats. Manuel Valls a ainsi indiqué que «tout ce qui était extérieur à la COP, toute une série de concerts, de manifestations plutôt festives seront sans aucun doute annulés».
Des ONG organisatrices de manifestations lors de la COP21 doivent être reçues mardi 16 novembre par Laurent Fabius, futur président de l'événement.


20h15 : John Kerry sera reçu demain à l’Elysée
La présidence française a annoncé que François Hollande recevrait mardi 17 novembre le secrétaire d’Etat américain John Kerry à l’Elysée. Ce dernier est arrivé à lundi soir à Paris pour témoigner de la «relation forte» liant les deux pays et exprimant la «détermination» des deux alliés à lutter contre le terrorisme.

Cette visite n'avait pas été annoncée à l'avance pour des raisons de sécurité.

Le Président a annoncé dans son allocution à Versailles qu’il rencontrerait « dans les prochains jours » ses homologues Vladimir Poutine et Barack Obama, « pour unir nos forces » contre le groupe Etat islamique en Syrie.


20h09 : Des compagnies aériennes américaines maintiennent leurs vols vers Paris

Delta et American Airlines maintiennent leurs vols programmés vers et depuis Paris, ont fait savoir aujourd’hui les compagnies américaines. Les voyageurs des deux transporteurs doivent néanmoins se préparer à des retards pour des questions de sécurité, ont ajouté séparément deux de leurs porte-paroles.


19h55 : François Bayrou juge Hollande « à la hauteur » 
Le président du MoDem François Bayrou a jugé lundi que François Hollande avait été « à la hauteur » devant le Congrès, saluant sa « hauteur de vue » et « sa détermination », ainsi que le fait qu'il ait « repris la plupart des propositions faites par les responsables politiques ».

« Il a repris dans les orientations que devra porter le gouvernement la plupart des propositions que lui avaient faites les responsables politiques de notre pays », a-t-il dit dans une déclaration partagée sur Facebook, louant notamment « les modifications constitutionnelles » décidées par le Président. 

 

Le Président de la République, devant le Congrès, a été à la hauteur.À la hauteur des événements, qui ont provoqué un...

Posted by François Bayrou on Monday, November 16, 2015

19h15 : Les Parisiens chantent sur la place de la République
Malgré l’interdiction de manifester, les Parisiens se réunissent ce soir encore place de la République.

>> A lire aussi : Attentats à Paris : des interdictions insolites


19h00 : Le frère de Salah Abdeslam parle d’un « garçon normal »
« Nous ne savons pas où il se trouve actuellement. Nous ne savons pas, avec les tensions actuelles, s’il ose se rendre ou pas à la justice. […] C’est un garçon tout à fait normal », a affirmé lundi Mohamed Abdeslam. Interpellé samedi à Molenbeek, il a été relâché lundi en début d’après-midi sans inculpation.

 

Mohamed Abdeslam est également le frère d’un des kamikazes morts dans les attaques de vendredi soir. Interrogé sur le parcours de ces deux frères, il a affirmé ne rien savoir. Il a également eu un mot pour les victimes : « Nous pensons effectivement aux victimes, à leurs familles. Mais vous devez comprendre aussi que nous avons une maman, nous avons une famille, et que ça reste malgré tout son enfant ».


17h45: Réaction mitigée de Marine Le Pen après l'intervention de François Hollande

Suite à l’intervention de François Hollande à Versailles devant le Congrès à Versailles, la présidente du Front national Marine Le Pen a salué des « inflexions » dans le discours du Président,  mais a aussi regretté des « lacunes énormes ».

 

>> A lire aussi: Tout savoir sur le Congrès réuni à Versailles par François Hollande

 

Parmi les  points positifs noté par la leader frontiste :  «l'évolution de nos rapports diplomatiques avec la Russie», «la déchéance de nationalité», «la reconstitution des effectifs de police et de gendarmerie», «le gel (des réductions) d'effectifs militaires».

D’après elle, elles sont «ternies par d'autres lacunes énormes», concernant notamment les «frontières européennes» et non nationales et le «combat contre l'islamisme».


18h38 : Impressionnante image d’un bouclier utilisé pour l’assaut au Bataclan
Sur une image que s’est procurée 20 Minutes, on peut voir l’un des boucliers qui a protégé la colonne de la BRI intervenue au Bataclan. 18 membres de la BRI étaient postés derrière et ont pu exfiltrer 20 otages. Le bouclier est en kévlar. On y compte 27 impacts.

Un des boucliers utilisés au Bataclan -- Source 20 Minutes


18h30 : Le témoignage du mari d'une victime émeut les internautes
Un nouveau témoignage poignant a été posté sur la toile par le mari d'Hélène Muyal, une des victimes des attentats. Son titre : «Vous n'aurez pas ma haine». Posté cet après-midi, il a été partagé plus de 6.870 fois.

“Vous n’aurez pas ma haine” Vendredi soir vous avez volé la vie d’un être d’exception, l’amour de ma vie, la mère de...

Posté par Antoine Leiris sur lundi 16 novembre 2015

18h05 : La Tour Eiffel est illuminée aux couleurs du drapeau français
A la demande de la Maire de Paris, la Tour Eiffel s'est éclairée ce soir aux couleurs du drapeau national lundi soir et affichela devise de Paris «Fluctuat nec mergitur».

 

Le stade de Wembley s’est lui aussi paré de bleu, de blanc et de rouge, à la veille du match amical de football Angleterre-France.


17h48: Un homme condamné pour apologie d'actes de terrorisme à Paris
Un jeune homme de 21 ans, souffrant de troubles psychiatriques, a été condamné lundi à un mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris pour apologie d'actes de terrorisme. Son sursis est assorti d'une obligation de soins.

Dimanche, au surlendemain des attentats qui ont fait 129 morts et 352 blessés, selon des témoins, il avait dit sur un ton provoquant  «ce qui s'est passé dans le 10e, le 11e (arrondissements de Paris), ça va se passer dans le 13e, le 14e», le tout en exhibant un petit drapeau algérien. 

Le prévenu s'est excusé «d'avoir dit n'importe quoi». Il avait cessé de prendre son traitement.                                                      


17h11: Le calendrier électoral sera maintenu
Malgré les attentats perpétrés vendredi, ​les élections régionales des 6 et 13 décembre prochains sont maintenues. Le Président de la République a insisté dans son alocution à Versailles : «Le rythme de la démocratie n'est pas soumis au chantage du terrorisme».

Dès samedi soir, Manuel Valls avait indiqué que le scrutin se déroulerait comme prévu. «Au fond, c'est l'une des plus belles réponses que nous pouvons donner à ceux qui s'attaquent à nos valeurs, à la démocratie», avait-il précisé.


17h : Fin de l’intervention de François Hollande à Versailles
Celle-ci s’est conclue par une Marseillaise, entonnée par les députés et les sénateurs réunis.


16h50 : « Nous éradiquerons le terrorisme », martèle François Hollande
Le Président François a réaffirmé une nouvelle fois sa volonté d'erradiquer le terrorisme, assumant dans ce contexte un «surcroît de dépenses» car «le pacte de sécurité l'emporte sur le pacte de stabilité».

Parmi les mesures annoncées : pas de baisse de l'effectif militaire jusqu'en 2019, malgré la loi de programmation militaire qui prévoyait une dizaine de milliers de postes supprimés.

François Hollande a aussi annoncé  5000 créations de postes de policers supplémentaires d'ici à deux ans, dans les services de lutte contre le terrorisme, la police au frontières et les Douanes.


16h40 : Une modification de la Constitution annoncée

« Nous devons faire évoluer notre Constitution contre le terrorisme de guerre », a expliqué François Hollande, pour qui les « deux régimes particuliers » en vigueur « ne sont pas adaptés ».
Il a aussi annoncé une modification des conditions concernant la déchéance de nationalité.


16h40 : La Tour Eiffel est rouverte au public
On apprend en marge du discours de François Hollande que la Tour Eiffel est rouverte au public.

Le parc d'attraction Disneyland Paris restera par contre fermé jusqu'à mercredi.


16h30 : François Hollande alerte contre le risque de « déconstruction » de l’UE

Le Président Hollande a alerté contre le risque de « déconstruction de l’Union européenne », faisant référence aux différentes initiatives visant à fermer les frontières, comme le mur dressé en Bulgarie.

Il a également lancé un appel aux pays européens, afin qu'ils apportent leur aide dans la lutte contre le terrorisme : « Il est vital que l'Europe accueille dans la dignité ceux qui relèvent du droit d'asile et renvoient dans leur pays ceux qui n'en relèvent pas».


16h25 : Le discours martial du Président de la République
La France « intensifiera ses frappes en Syrie » dans les jours à venir, a expliqué François Hollande, qui a adressé ses félicitations aux soldats Français qui ont touché Daesh hier lors de frappes aériennes.

Il a ensuite précisé que le Charles de Gaules « amerrira jeudi pour se rendre en Méditerranée orientale », de façon à « tripler les capacités d’action » sur place. Il n’y aura « aucun répit et aucune trêve » dans l’action française, a affirmé le Président, pour qui les crimes commis vendredi « renforcent encore » la détermination de l’Etat à détruire les terroristes.


16h21 : François Hollande « salue La France qui aime la vie »
Pour le Président de la République, la France est « un peuple ardent », qui saura se relever. Selon lui, « le terrorisme djihadiste menace le monde entier » et pas seulement notre pays. Il faut l’attaquer dans « la durée » et « la dureté ».

«L’ennemi utilise les moyens les plus vils pour essayer de tuer mais n’est pas hors d’atteinte», a développé le Président, avant d’appeler les Français à « garder leur sang-froid » et à faire appel à leurs valeurs, comme la « persévérance et la lucidité ».

François Hollande a adressé ses pensées aux victimes et à leurs familles, puis salué le courage des forces ordre.


16h15 : François Hollande l’affirme : nous sommes « en guerre »

« La France est en guerre », a affirmé le Président de la République. Les attaques de vendredi « constituent une agression contre notre pays et contre ses valeurs, sa jeunesse et son mode de vie », a-t-il continué.


16h10 : François Hollande à Versailles
Claude Bartolone s’est adressé solennellement devant l’assemblée. Il a rappelé la volonté « de faire société commune dans le cadre des valeurs de la République ».
Pour lui, les terroristes ont voulu « semer la peur et la division » et « récolent une République forte et une France unie ». L’union nationale, selon lui, « nous la devons aux victimes, aux forces de l’ordre, aux personnels soignants, et à tous ceux qui, aux quatre coins du monde, ont également été touchés par le terrorisme ».

Une minute de silence a ensuite été demandée.


16h03 : François Hollande à Versailles
François Hollande arrive la mine grave au château de Versailles, avant de s’exprimer devant les députés et les sénateurs. Il est accueilli par Manuel Valls et Claude Bartolone.

Sur les lieux, la solennité est palpable.

François Hollande à Versailles -- AFP PHOTO / POOL / MICHEL EULER


15h58 : François Hollande va s'exprimer à Versailles
Le Président de la République s'adressera à 16h aux parlementaires au château de Versailles, scénario intervenu une seule fois depuis 1848.

Il parlera devant le Congrès à Versailles pour exposer sa riposte après les attentats de vendredi 13 novembre, incluant un état d'urgence de trois mois.

 


Mots-clés :