Un tract des hackers de l'Islamic Cyber Army.
Un tract des hackers de l'Islamic Cyber Army. - SITE

Les attentats de Paris, qui ont sans doute fait plus de 100 morts, vendredi soir, n'ont pas encore été revendiqués. Mais Daesh est le suspect numéro, selon l'organisation américaine de surveillance des réseaux islamistes, SITE.

EN DIRECT. L'Assaut terminé au Bataclan, une centaine de morts

«Souvenez-vous, souvenez-vous du 14 novembre à Paris. Ils n'oublieront jamais ce jour comme le 11 septembre pour les Américains», écrivent en ligne des sympathisants de l'organisation de l'Etat islamique, indique la directrice de SITE, Rita Katz.

«La France envoie ses avions en Syrie chaque jour pour bombarder des enfants et des personnes âgées. Aujourd'hui, elle boit à la même coupe», indique Dabiq, l'un des organes médiatiques de Daesh. Ces dernières semaines, des hackers de l'Islamic Cyber Army avaient annoncé: «France, à ton tour», ajoute SITE. L'organisation précise cependant qu'il n'y a pas encore de revendication officielle.

Mots-clés :