Télévision, tablette, smartphone.. : «Il faut associer l’usage des écrans chez les enfants à une durée»

INTERVIEW Le psychiatre et psychanalyste Serge Tisseron estime que les parents doivent fixer des règles claires pour limiter la consommation d'écrans de leurs enfants...

Propos recueillis par Delphine Bancaud

— 

Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste.

Serge Tisseron, psychiatre et psychanalyste. — BALTEL/SIPA

Les écrans exercent plus que jamais une fascination sur les enfants. Selon une étude* Ipsos pour Lagardère et Gulli, dévoilée ce jeudi, les 4-14 ans regardent 3 heures de contenu en moyenne par jour tous écrans confondus. L’occasion pour 20 Minutes de glaner auprès du psychiatre et psychanalyste, Serge Tisseron, auteur de 3 - 6 - 9 -12 : Apprivoiser les écrans et grandir* quelques conseils pour aider les parents à réguler la consommation d’images chez leurs enfants.

Trois heures d’écran par jour pour les 4-14 ans. Ce n’est pas trop ?

Si, mais les parents ont une posture ambiguë par rapport à cela. Ils se sentent coupables, mais ne font pas l’effort de limiter la consommation d’écrans de leurs enfants. Il ne faut pas diaboliser les écrans, mais se fixer des objectifs modestes pour en avoir une consommation mesurée.

Les écrans doivent-ils être proscrits avant un certain âge ?

Avant trois ans, les écrans n’apportent rien à l’enfant et nuisent même à sa capacité de concentration et d’apprentissage. Seul un usage interactif et accompagné de la tablette sur une période très courte (10 à 15 minutes) peut être intéressant.

>> A lire aussi : Les enfants français passent trois heures par jour sur les écrans

Les parents ont-ils intérêt à définir un temps d’écran par jour pour leurs enfants ?

Oui, il faut associer l’usage des écrans chez les enfants à une durée. Pour les 4-6 ans, l’idéal est de ne pas dépasser 45 minutes par jour, pour les 6-10 ans 1h30 et pour les 11-14 ans, 2 heures. La meilleure solution est de déterminer un temps d’écran hebdomadaire que l’enfant pourra gérer à sa façon, ce qui l’obligera à s’autoréguler et à prendre conscience au temps qu’il accorde à cette activité. Pour cela, il faut éviter qu’un enfant possède un objet numérique avant 6 ans et ne pas installer de télévision dans sa chambre. S’il y a plusieurs enfants dans la famille, chacun doit pouvoir utiliser les écrans de la maison à tour de rôle.

Faut-il bannir l’usage des écrans à certaines heures ?

Oui, les enfants ne doivent pas regarder la télévision le matin avant d’aller à l’école, car cela va leur pomper toute leur capacité d’attention. De même, il n’est pas recommandé qu’un enfant consulte un écran juste avant de se coucher car les lumières bleues qu’il projette perturbent le sommeil. Pour cela, il peut être utile de couper le wifi la nuit, ou de demander à l’adolescent de déposer son portable dans le salon avant d’aller se coucher. Enfin, il vaut mieux ne pas regarder la télévision pendant les repas afin de préserver ce moment de partage familial.

>> A lire aussi : Quelle est l’influence de la publicité sur les enfants ?

Les parents et les enfants doivent-ils choisir ensemble les programmes à regarder ?

Oui, l’idéal étant de ne pas mettre l’enfant devant la télévision, car il aura tendance à vouloir regarder plusieurs dessins animés d’affilée. Il est préférable de lui proposer de choisir un programme à voir en replay. Il faut aussi l’inviter à développer une pratique créative des écrans. Au lieu d’être passif devant une vidéo, pourquoi ne pas l’inciter à utiliser le logiciel de programmation Scratch ou un logiciel de retouche de photos ?

Est-ce bénéfique que les parents regardent la télévision avec leurs enfants ?

Oui, s’ils visionnent ensemble un programme adapté à l’âge de l’enfant, comme un film familial ou un jeu de culture générale, par exemple. Cela peut être l’occasion de partager un moment familial et de pouvoir débattre ensuite de ce que l’on a vu ensemble. Mais les parents ne doivent pas regarder leurs séries d’adulte si leurs enfants sont dans la pièce. Car même si ces derniers ne regardent pas vraiment le programme, ils auront du mal à se concentrer sur une autre activité.

Un enfant sur deux avoue regarder la télévision en consultant un autre écran (tablette, smartphone…). Est-ce une habitude à proscrire ?

Oui, et c’est bien la preuve que certains programmes sont inintéressants, puisque l’enfant a envie de faire deux choses en même temps. C’est l’occasion de lui faire prendre conscience du non-sens de certaines formes de consommation d’images !

* Paru chez Erès en 2013,10 euros.