Un gardien de nuit de 33 ans soupçonné d’avoir oublié des tracts à la gloire du djihad à la photocopieuse d’une CCI dans les Yvelines a été interpellé la semaine dernière à Palaiseau (Essonne) avant d’être remis en liberté, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier. L’affaire remonte en mars dernier à Guyancourt (Yvelines), dans un local de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) d’Ile-de-France. Un responsable découvre, dans un photocopieur, des documents « faisant l’apologie du terrorisme » islamiste, selon cette source, confirmant une information du Parisien.fr

Le gestionnaire du site alerte la police, et très vite, l’enquête confiée au commissariat voisin de Trappes (Yvelines) permet d’identifier un agent qui assure le gardiennage de nuit des locaux. Le suspect a été interpellé la semaine dernière avant d’être remis en liberté, le temps d’effectuer des vérifications. L’enquête ouverte pour « apologie du terrorisme » se poursuit.