Château de Versailles: L'exposition de l'oeuvre dégradée d'Anish Kapoor doit cesser

JUSTICE Le tribunal administratif de Versailles demande à ce que l'exposition cesse sans délai...

20 Minutes avec AFP

— 

Des visiteurs s'arrêtent devant une des  œuvres de Anish Kapoor vandalisée par des tags antisémites, dans les jardins du Château de Versailles le 11 septembre 2015

Des visiteurs s'arrêtent devant une des œuvres de Anish Kapoor vandalisée par des tags antisémites, dans les jardins du Château de Versailles le 11 septembre 2015 — PATRICK KOVARIK AFP

Le tribunal administratif de Versailles a ordonné samedi au Château de Versailles de faire cesser « sans délai » l’exposition au public des tags antisémites inscrits sur la sculpture d’Anish Kapoor installée dans le parc.

Le juge des référés, saisi vendredi par l’association Avocats sans frontières et un conseiller municipal (DVD) de Versailles, Fabien Bouglé, a estimé que les inscriptions portaient atteinte à l’ordre public et « en particulier à la dignité de la personne humaine ». Anish Kapoor avait demandé au départ à ce que les tags antisémites ne soient pas effacés, l’artiste considérait « que ces mots infamants » faisaient désormais partie de l’oeuvre.

Les tags masqués

Vendredi, le Château avait annoncé que ces inscriptions seraient finalement « masquées » sous le contrôle de l’artiste. L’opération devrait commencer lundi et durer environ une semaine, a précisé un responsable du Château lors de l’audience.

Dans sa décision, le juge des référés a précisé que les mesures prises pour que les tags antisémites ne soient plus visibles « devront être maintenues jusqu’à l’achèvement de l’intervention prévue le lundi 21 septembre en vue de leur occultation définitive ».