Les images font froid dans le dos. Et c’est essentiellement sur leur base que les jurés de la cour d’assises des mineurs vont devoir décider du sort de trois jeunes hommes jugés, depuis mardi, pour avoir détroussé un voyageur dans un train en 2011 et tenté de tuer un policier en civil qui s’était interposé.

Dévoilées par BFM TV, les images montrent donc trois jeunes qui tentent de voler un voyageur en lui plaquant un couteau sous la gorge dans un train à quai à la gare du Nord. De retour de son service, un policier en service s’interpose alors pour mettre fin à l’altercation. Devant la virulence de l’attaque, il sort son arme de service. Mais cela ne refroidit pas les jeunes assaillants qui continuent de le frapper en lui disant même « Mais tire, vas-y, tire ! »

Après avoir tiré au sol, le policier, en état de légitime défense, finit par toucher un des assaillants à l’abdomen qui s’effondre dans la rame. Mais alors qu’il appelle les secours, un autre des jeunes n’hésite pas à lui subtiliser son arme de service et à lui tirer dessus dans le dos alors qu’il s’enfuit. Le jeune touché à l’abomen s’en sortira avec des blessures superficielles tout comme le policier, touché à la fesse.

L’accusé est arrivé à l’audience avec 50 minutes de retard

Agés de 16 et 18 ans au moment des faits survenus en 2011, les accusés sont poursuivis pour « violence aggravée » et « tentative d’extorsion commise avec une arme ». Leur audience se tient à huis-clos.

Le troisième accusé, mineur au moment des faits, doit également répondre de « tentative de meurtre ». Comparaissant libre comme ses co-accusés, il est arrivé avec 50 minutes de retard, différant l’ouverture du procès qui doit s’achever vendredi.

Les six jurés tirés au sort, trois hommes et trois femmes, devront notamment se prononcer sur l’intention d’homicide de l’adolescent qui avait blessé le policier, hypothèse que réfute son avocat.

Mots-clés :